DPE 2023 : quels changements pour cette année ?

Depuis 2023, les propriétaires de logements ayant un mauvais DPE (diagnostic de performance énergétique) sous soumis à de nouvelles mesures, issues de la loi Climat & Résilience : interdiction à la location, interdiction d’augmenter le loyer, audit énergétique obligatoire en cas de vente... Dans cet article, Alterna énergie fait le point et vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le DPE en 2023.

Qu’est-ce que le DPE ?

Le DPE (diagnostic de performance énergétique) est une étude de la performance énergétique du logement, qui fait partie des diagnostics immobiliers obligatoires en cas de vente ou de location d’un logement. Il contient notamment une note, allant de A (logement très performant) à G (logement très énergivore), qui constitue une information précieuse pour les futurs occupants.

À l’heure de la lutte contre le réchauffement climatique, la réglementation a évolué, depuis 2023, pour pénaliser les propriétaires des habitations ayant un mauvais DPE et les encourager à réaliser des travaux de rénovation énergétique.

DPE : que dit la loi en 2023 ?

En 2023, la loi se durcit pour les logements très énergivores et mal isolés. Depuis cette année, la réglementation impose aux propriétaires de ces habitations :

  • Une interdiction de mise en location pour les logements consommant plus de 450 kWh/m2/an ;
  • Une interdiction d’augmenter le loyer des logements notés F ou G au DPE ;
  • L’obligation de réaliser un audit énergétique en cas de vente d’un bien classé F ou G.

Certaines passoires thermiques interdites à la location

Depuis le 1er janvier 2023, la loi Climat et Résilience1 interdit la mise en location des logements ayant une consommation en énergie finale supérieure à 450 kWh/m2/an. En clair, les propriétaires de ces passoires énergétiques ne peuvent plus louer leur bien, qui sont désormais considérés comme indécents. Ce calendrier d’interdiction va prochainement s’éteindre à d'autres catégories de logements ayant un DPE :

  • G : en 2025 ;
  • F : à partir de 2028 ;
  • E : en 2034.

Une interdiction d’augmenter le loyer des logements classés F ou G

Depuis le 24 août 2022, la loi portant sur la lutte contre le réchauffement climatique interdit également aux propriétaires d’augmenter le loyer de leurs logements notés F ou G au DPE. Ces passoires thermiques ne peuvent donc pas faire l’objet d’une hausse de loyer en cas de :

  • Nouveau bail ;
  • Renouvellement du bail ;
  • Révision annuelle du loyer.

Un audit énergétique obligatoire en cas de vente d’un bien énergivore

Depuis le 1er avril 2023, les propriétaires de maisons notés F ou G au DPE ont l’obligation de réaliser un audit énergétique de leur bien en cas de vente. Cette étude énergétique du logement contient notamment des scénarii de travaux de rénovation à envisager pour améliorer la performance énergétique de l’habitation. Cette obligation s’appliquera progressivement à d’autres DPE :

  • Classe E : 1er janvier 2025 ;
  • Classe D : 1er janvier 2034.

Quelles sont les particularités du nouveau DPE ?

Entrée en vigueur le 1er juillet 2021, la nouvelle version du DPE présente certaines nouveautés, puisqu’il est désormais :

  • Opposable ;
  • Établi sur un nouveau mode de calcul ;
  • Doté d’une nouvelle étiquette énergie-climat ;
  • Complété avec de nouvelles informations (confort d’été, performance énergétique de l’enveloppe...).

Un DPE désormais opposable

Avec la refonte du DPE en 2021, ce dernier est devenu opposable. Concrètement, cela signifie qu’il a désormais une portée juridique : un futur acquéreur ou locataire peut ainsi se retourner contre le vendeur ou le bailleur en cas de DPE erroné (étiquette énergie moins bonne qu’annoncée, par exemple).

Une nouvelle méthode de calcul

Avant 2021, le calcul du DPE pouvait s’effectuer sur la base de factures énergétiques du logement. En l’absence de factures, le diagnostiqueur pouvait émettre un DPE vierge. Considérée comme peu fiable, cette méthode de calcul a été revue. Le mode de calcul est à présent unifié et implique une étude précise des caractéristiques du logement (niveau d’isolation thermique, type de fenêtres, mode de chauffage utilisé...). Les DPE vierges sont donc désormais interdits.

Une nouvelle étiquette énergie

Les deux étiquettes énergie (consommation d’énergie et émissions de gaz à effet de serre) présentent sur l’ancien DPE ont fusionné : vous trouverez dorénavant une étiquette énergie-climat qui résume le tout. Pour prendre en compte les enjeux climatiques actuels, la classe énergétique du logement (noté de A à G) ne dépend plus seulement de ses consommations d’énergie primaire, puisqu’il prend aussi en compte ses émissions de gaz à effet de serre.

Note au DPE Consommation énergétique et impact environnemental annuels
A Inférieure à 70 kWh/m2 et 6 kg CO2/m2
B Entre 70 et 110 kWh/m2 et 6 à 11 kg CO2/m2
C Entre 110 et 180 kWh/m2/an et 11 à 30 kg CO2/m2
D Entre 180 et 250 kWh/m2/an et 30 à 50 kg CO2/m2
E Entre 250 et 330 kWh/m2/an et 50 à 70 kg CO2/m2
F Entre 330 et 420 kWh/m2/an et 70 à 100 kg CO2/m2
G Plus de 420 kWh/m2/an et 100 kg CO2/m2

Des informations supplémentaires

Le nouveau diagnostic de performance énergétique contient également des informations complémentaires, qui peuvent être particulièrement intéressantes pour le futur occupant. Il comprend notamment :

  • Un indicateur du confort d’été ;
  • Un indicateur sur la performance de l’enveloppe ;
  • Une estimation des coûts annuels d’énergies ;
  • Des recommandations permettant d’améliorer la performance du logement.

Quelles aides pour améliorer le DPE de son logement en 2023 ?

Pour améliorer le DPE de votre logement, une rénovation énergétique performante (isolation de la toiture, des murs, changement de système de chauffage...) est incontournable. Si vous êtes propriétaire d’un logement disposant d’un mauvais DPE, sachez que l'État a mis en place différents dispositifs pour faciliter le financement de votre projet d’économies d’énergie :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • Les aides CEE ;
  • La TVA à 5,5 % ;
  • L’écoprêt à taux zéro.

MaPrimeRénov’

Versée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), MaPrimeRénov’ est une prime accordée aux propriétaires de logements de plus de 15 ans. Son montant varie en fonction des revenus du bénéficiaire, ainsi que des travaux réalisés :

  • Chauffage et eau chaude sanitaire (chaudière à bois, pompe à chaleur, chauffe-eau solaire ou thermodynamique...) ;
  • Isolation thermique (murs, rampants de toiture ou plafonds des combles, parois vitrées...) ;
  • Autres catégories de travaux (ventilation double flux, dépose de cuve de fioul...).

En 2023, MaPrimeRénov’ réserve également certains bonus pour les projets permettant d’améliorer le DPE du logement, comme :

  • Bonus “Bâtiment Basse Consommation” : pour les logements classés A ou B après les travaux.
  • Bonus “Sortie de passoire énergétique” : pour les projets de rénovation énergétique permettant aux logements F ou G d’atteindre un DPE E ou mieux.

Les aides CEE

Dans le cadre des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), un dispositif encadré par l’État, les fournisseurs d’énergie peuvent vous proposer des primes lors de vos travaux de rénovation énergétique. Un “Coup de Pouce”, à savoir une prime bonifiée, peut vous être accordé lors d’une rénovation globale ou pour le remplacement du système de chauffage.

La TVA à 5,5 %

La réalisation de travaux d’économies d’énergie vous permet d’accéder à un taux de TVA réduit à 5,5 %. Appliquée directement sur la facture de l’entreprise qui réalise vos travaux, cette TVA réduite concerne le matériel, la main-d’œuvre ainsi que les travaux induits par votre projet de rénovation énergétique (plomberie, électricité...).

L’écoprêt à taux zéro

Lorsque vous engagez des travaux de rénovation énergétique, vous avez la possibilité de contracter un écoprêt à taux zéro (éco-PTZ). Accessible sans condition de ressources, ce prêt est sans intérêt et vous permet de financer, soit :

  • Une action seule (jusqu’à 15 000 €) ;
  • Un bouquet de travaux (jusqu’à 30 000 €) ;
  • Un projet de performance énergétique global (jusqu’à 50 000 €).

La durée de remboursement de ce prêt est de 15 ans, voire 20 ans dans le cas d’une rénovation énergétique globale.

Mon éco-PTZ Prime Rénov’ simplifie vos démarches

Aujourd'hui, les démarches permettant d’accéder à ce prêt sans intérêt sont simplifiées, grâce au dispositif Mon éco-PTZ Prime Rénov’. Depuis la fin du premier trimestre 2023, ce prêt d’un montant maximal de 30 000 €, à rembourser dans les 15 ans, permet de financer le reste à charge de vos travaux de rénovation énergétique éligibles à MaPrimeRénov’. Le montage de votre dossier de demande de prêt est plus rapide, puisqu’il vous suffit de transmettre la notification d’accord de MaPrimeRénov’ à votre banque pour accéder à un prêt sans intérêt.

FAQ

Quel DPE pour louer en 2023 ?

En 2023, seuls les logements ayant une consommation finale inférieure à 450 kWh/m2/an peuvent être mis en location. Au-dessus de ce seuil, une maison ou un appartement ne peut pas être mis sur le marché locatif : le logement est considéré comme indécent.

Quand rentre en vigueur le nouveau DPE ?

Le nouveau DPE est entré en vigueur le 1er juillet 2021. Depuis cette date, il présente certaines nouveautés :

  • Il est établi à partir d’une nouvelle méthode de calcul
  • Il est opposable (l’occupant peut se retourner contre le bailleur si le DPE est inexact)
  • Il présente une nouvelle étiquette énergie ; Il offre des informations supplémentaires.

Quel DPE pour louer en 2023 ?

Quand rentre en vigueur le nouveau DPE ?

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la
Alterna énergie
L'énergie est notre avenir, économisons-la
* écart moyen de :

-26% constaté à la date de souscription entre le prix du kWh HT du TRV (tarif réglementé de vente) et le prix du kWh HT de l'offre électricité verte 100% française d’Alterna énergie.

-22% constaté à la date de souscription entre le prix du kWh HT du TRV (tarif réglementé de vente) et le prix du kWh HT de l'offre électricité verte 100% locale d’Alterna énergie.