HomeBlog RésidentsTout sur l'électricitéEcowatt

1 kWh en m3 : tout savoir sur la conversion

Selon son type, un mètre cube de gaz contient généralement entre 9,2 et 12,4 kWh. Alors, pourquoi votre compteur affiche une consommation en m3 tandis que votre facture d’énergie indique une consommation en kWh ? Comment obtient-on 1 kWh à partir d’une consommation en m3 ? Dans cet article, Alterna énergie vous apporte les éléments de réponse sur la conversion des m3 de gaz en kWh.

Comment s’effectue la conversion d’un m3 de gaz en kWh ?

La conversion d’unm3 de gaz en kWh est permise grâce à un coefficient de conversion. Il s’agit d’une unité qui varie d’une localité à une autre en fonction de différents paramètres (altitude de votre commune, composition du gaz livré chez vous…). :

Les mètres cubes indiqués sur votre compteur de gaz correspondent au volume de gaz livré dans votre logement. Or, l’unité utilisée pour facturer votre consommation est le kWh. Pour obtenir votre consommation en kWh, il faut donc multiplier votre consommation en mètres cubes par le coefficient de conversion. Votre fournisseur de gaz réalise alors le calcul suivant :

Volume de gaz (en m3) x Coefficient de conversion = Consommation en kWh.

Comment calculer ma consommation de gaz en kWh ?

Pour estimer votre consommation de gaz naturel, vous devez relever l’index de votre compteur de gaz au début et à la fin de la période souhaitée. Par exemple, cela peut être le premier et le dernier jour du mois pour calculer une consommation mensuelle. La formule s’effectue ensuite en deux temps :

  • Index de début - Index de fin =Volume (en m3) consommé sur la période ;
  • Volume (en m3) x Coefficient de conversion = Consommation en kWh.

Où trouver mon coefficient de conversion ?

Le coefficient de conversion appliqué dans votre localité est disponible sur votre facture de gaz. En vous rendant sur le site de GRDF, vous pouvez également trouver une fourchette des coefficients de conversion appliqués dans votre commune, en indiquant simplement votre code postal et votre ville. Notez que dans ce second cas, vous n’aurez qu’une fourchette, car seule votre facture de gaz peut vous fournir le coefficient de conversion exact utilisé pour votre logement.

De quoi dépend le coefficient de conversion du gaz ?

Le coefficient de conversion est une unité qui varie d’un endroit à un autre. En clair, un ménage qui habite à Grenoble n’a pas le même coefficient de conversion de gaz qu’une famille vivant en Normandie. À vrai dire, deux logements voisins peuvent même avoir un coefficient de conversion différent ! Cela est tout à fait normal, car le coefficient de conversion appliqué chez vous dépend de 3 principaux facteurs :

  • l’altitude de votre logement ;
  • la composition du gaz utilisé ;
  • la pression de livraison.

L’altitude

L’altitude de votre logement à un rôle déterminant dans votre coefficient de conversion. En effet, plus l’altitude est élevée et plus la pression atmosphérique est faible. Cette diminution de la pression atmosphérique entraîne alors une réduction de la densité du gaz qui devient plus léger. Concrètement, cela fait qu’un m3 de gaz utilisé pour un logement situé au niveau de la mer contient donc moins d’énergie qu’un m3 de gaz prévu pour alimenter un chalet à la montagne. Le coefficient de conversion permet alors de rééquilibrer ces différences due à l’altitude.

La composition du gaz

Toutes les zones du territoire français ne sont pas desservies par le même gaz. Bien sûr, il s’agit toujours de gaz naturel, mais la composition du gaz livré peut varier d’un endroit à un autre, en raison de sa provenance et de ses caractéristiques. On distingue ainsi :

  • le gaz B (pour “bas pouvoir calorifique”) qui alimente les régions du nord de la France et qui provient des Pays-Bas ;
  • le gaz H (pour “haut pouvoir calorifique”) que l’on retrouve sur le reste du territoire et qui est importé, entre autres, de la Russie ou de l’Algérie.

Ainsi, le gaz B dispose d’une plus forte concentration d’azote dans sa composition, ce qui le rend moins performant au niveau thermique, que le gaz H. En d’autres termes, la quantité d’énergie présente dans un m3 de gaz H lui permet d’obtenir un meilleur pouvoir calorifique et une meilleure efficacité. Pour une même quantité, le gaz B vous permet quant à lui de consommer moins de kWh.

Gaz B: une fin prévue pour 2029

Il est à noter qu’à partir de 2029, toute la France sera alimentée avec du gaz H. En attendant, les différences de composition du gaz livré font partie des éléments déterminants du coefficient de conversion.

La pression de livraison

Enfin, le coefficient de conversion dépend aussi du débit de pression utilisé pour assurer la livraison du gaz dans votre logement. Cette pression (exprimée en millibars ou mbar) varie en fonction de la composition du gaz et de la localisation, mais dépend également du site livré. Ainsi, le débit de pression employé pour fournir en gaz une grande structure(une entreprise ou un équipement de chauffage collectif, par exemple) n’est pas le même que pour une maison individuelle.

Qui détermine le coefficient de conversion appliqué ?

C’est le gestionnaire du réseau de distribution du gaz qui se charge de déterminer le coefficient de conversion appliqué chez vous. Dans la très grande majorité des cas, c’est donc GRDF qui s’en charge, mais cela peut aussi être aussi le rôle d’une entreprise locale de distribution (ELD) dans certaines zones du territoire.

De quoi dépend le prix du kWh gaz ?

Le prix auquel vous payez le gaz naturel chez vous ne dépend pas directement du volume utilisé (enm3), mais de votre consommation réelle (en kWh). Votre fournisseur de gaz se sert ainsi du coefficient de conversion pour obtenir votre consommation de gazet vous facturer le plus justement possible. De façon logique, plus vous consommez et plus votre facture de gaz est importante.

Cependant, pour une consommation identique, le montant de la facture de gaz peut varier d’un foyer à l’autre, car d’autres paramètres entrent en compte dans la tarification de votre consommation énergétique. Ainsi, le prix du kWh dépend notamment :

  • de votre fournisseur de gaz : les offres varient d’un fournisseur à un autre (tarif fixe , offre de marché…) ;
  • de votre classe de consommation :vos usages sont associés à un tarif spécifique (cuisson, eau chaude sanitaire, chauffage…) ;
  • de la zone tarifaire (NTR = niveau transport régional) : le prix du gaz varie aussi en fonction de votre localisation et de votre éloignement au réseau ;
  • des taxes : plusieurs taxes s’appliquent au gaz que vous consommez et figurent sur votre facture (TVA, CTA et TICGN).

Comment réduire sa consommation de gaz ?

Pour mieux maîtriser votre consommation de gaz et réduire votre facture d’énergie, vous pouvez notamment suivre les recommandations suivantes.

Engager des travaux d’isolation :en réalisant des travaux d’isolation dans le logement (toiture ou combles, murs, fenêtres, plancher bas…), vous améliorez son étanchéité et vous réduisez efficacement les déperditions thermiques.

Réguler votre consommation :certains appareils (thermostat programmable, tête thermostatique…) peuvent vous permettre de programmer votre chauffage au gaz en fonction de vos besoins et de vos habitudes.

Entretenir votre système de chauffage : un chauffage performant et économe en énergie est un chauffage bien entretenu. Pensez à réaliser l’entretien obligatoire de votre chaudière chaque année et à purger vos radiateurs à eau.

Adopter les éco-gestes : certaines bonnes habitudes peuvent également vous permettre de consommer moins de gaz pour le chauffage :

  • aérez le logement au moins 5minutes par jour ;
  • choisissez la bonne température pour vous chauffer (19°C maximum dans la pièce à vivre, par exemple) ;
  • favorisez la diffusion de la chaleur en ne mettant rien devant ou sur les radiateurs ;
  • fermez vos rideaux et vos volets à la tombée de la nuit ;
  • remplacez votre équipement de chauffage vétuste par un appareil plus performant (ou optez éventuellement pour un nouveau mode chauffage : chaudière biomasse, pompe à chaleur…).

FAQ

Comment convertir le m3 en kWh ? / Comment convertir les m3 de gaz en kWh ?

Pour obtenir une consommation de gaz en kWh, il faut connaître le coefficient de conversion qui s’applique dans votre ville. Multipliez ce coefficient de conversion par le nombre de m3 de gaz consommés pour connaître votre consommation en kWh.

Comment calculer le prix du m3 de gaz ?

Le prix du gaz se calcule sur la base de votre consommation énergétique (en kWh) et non pas sur le volume de gaz consommé (en m3). Il dépend également d’autres paramètres, tels que : votre abonnement ; votre fournisseur de gaz ; le prix du kWh ; votre zone tarifaire ; les taxes applicables.

Qu’est-ce que le coefficient de conversion du gaz ?

Le coefficient de conversion du gaz est une valeur qui sert à convertir les m3 de gaz en kWh. C’est en convertissant le volume de gaz utilisé (m3) en consommation énergétique (kWh) que votre fournisseur d’énergie peut vous facturer le plus justement possible.

Comment convertir le m3 en kWh ? / Comment convertir les m3 de gaz en kWh ?

Pour obtenir une consommation de gaz en kWh, il faut connaître le coefficient de conversion qui s’applique dans votre ville. Multipliez ce coefficient de conversion par le nombre de m3 de gaz consommés pour connaître votre consommation en kWh.

Comment calculer le prix du m3 de gaz ?

Le prix du gaz se calcule sur la base de votre consommation énergétique (en kWh) et non pas sur le volume de gaz consommé (en m3). Il dépend également d’autres paramètres, tels que : votre abonnement ; votre fournisseur de gaz ; le prix du kWh ; votre zone tarifaire ; les taxes applicables.

Qu’est-ce que le coefficient de conversion du gaz ?

Le coefficient de conversion du gaz est une valeur qui sert à convertir les m3 de gaz en kWh. C’est en convertissant le volume de gaz utilisé (m3) en consommation énergétique (kWh) que votre fournisseur d’énergie peut vous facturer le plus justement possible.

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Sources

Pour aller plus loin

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la
Alterna énergie
L'énergie est notre avenir, économisons-la
* écart moyen de -22% constaté à la date de souscription entre le prix du kWh HT du TRV (tarif réglementé de vente) et le prix du kWh HT de l'offre électricité verte 100% locale d’Alterna énergie.