En raison des incertitudes qui pèsent sur le système énergétique français et européen, les souscriptions à un nouveau contrat sont temporairement suspendues.
Retour
HomeBlog Parlons énergie
HomeBlog Parlons pro

La transition énergétique : sa définition et ses enjeux

La transition énergétique est au cœur des sujets politiques, économiques, environnementaux et sociétaux. Mais concrètement, de quoi parlons-nous ? Prêt à en savoir plus ? C’est par ici 👇

Qu’est-ce que la transition énergétique et écologique ?

Les termes « transition énergétique » ou « transition écologique » ont émergé dès le début des années 1980. Pourtant, ce n’est qu’au XXIe siècle que ces sujets commencent à se faire une vraie place dans les débats publics et privés (souvenez-vous de votre dernier dîner avec votre beau-frère climatosceptique). En fait, nous parlons de transition énergétique et écologique pour évoquer la nécessaire modification de nos modes de production et de consommation d’énergie, devenus trop polluants et émetteurs de gaz à effets de serre (les émissions de CO2 ont augmenté à elles seules de 68 % depuis 1990 !). Cf. nos usines, nos voitures et même nos serveurs Internet ! Et bonjour le changement climatique 😥. S’engager dans la transition énergétique et écologique, c’est donc repenser nos modes de vie pour un monde orienté vers le développement durable.

La transition énergétique : pourquoi c’est nécessaire ?

Le constat est là : le climat se détraque. L’expression « urgence environnementale » surgit : les climatologues ont déjà tiré la sonnette d’alarme. Les sources d’énergie fossiles produisent la majeure partie des gaz à effet de serre. Plus encore, les centrales fonctionnant au charbon, par exemple, émettent des particules fines, les centrales nucléaires posent le problème de la gestion de leurs déchets et les centrales à gaz, elles, émettent du méthane, entre autres. Et puis, les ressources fossiles s’amenuisent. Elles viendront à manquer dans quelques dizaines d’années, nous poussant dans tous les cas à revoir nos façons de vivre. Ajoutez à cela deux effets amplificateurs (on aurait préféré vous partager une recette de gâteau au chocolat) : la croissance démographique mondiale (plus de monde sur Terre donc encore moins d’accès aux ressources énergétiques) et une industrialisation massive (responsable en bonne partie de la hausse des émissions de CO). Pour répondre à ces enjeux, le chemin vers la transition énergétique et écologique mondiale paraît donc urgent à prendre. On te parle de « croissance verte » : agir en faveur du développement économique d’un pays tout en évitant de dégrader les ressources naturelles et l’environnement.

Transition énergétique : quels moyens ?

Pour une transition énergétique effective, on peut intervenir dans plusieurs domaines :  

  • L’écologie
  • L’économie
  • La santé
  • Le social

Et à plusieurs niveaux. À l’échelle :

  • D’un foyer
  • D’une commune
  • D’une entreprise
  • D’un département, d’une région, d’une nation 🌍

Énergies renouvelables, efficacité énergétique et sobriété : les principaux leviers !

Opérer des changements dans nos systèmes de production d’énergie en misant sur les énergies renouvelables = premier levier à actionner pour une transition énergétique en marche. Voilà pourquoi on observe au niveau mondial le déploiement de parcs de production d’énergies vertes 🍀 (grâce aux éoliennes, aux panneaux photovoltaïques, à partir de la biomasse, en fabriquant du biogaz…). Elles réduisent la pollution, les émissions de C02 notre ainsi que notre dépendance à des ressources épuisables. L’autre ticket gagnant pour la transition énergétique, vous le trouverez en vous intéressant à nos modes de consommation. D’abord : stop au gaspillage ! Économisons l’énergie : l’heure est à l’efficacité énergétique. La rénovation énergétique des bâtiments par exemple, est un enjeu, tout comme le fait de privilégier des équipements électroménagers peu énergivores. La sobriété fait aussi partie des objectifs à atteindre : en recyclant et en développant l’économie circulaire (valorisation des ordures ménagères, industrielles, organiques…), en privilégiant les mobilités douces, les transports en commun...

Chez Alterna énergie, nous sommes convaincus que la transition énergétique passe par les territoires. Comment ? En permettant à nos clients de choisir une électricité verte et locale (lien vers la page d’accueil), issue des centrales d’énergies renouvelables de nos producteurs indépendants, implantés partout en France.  

Les petits plus de la transition écologique et énergétique  

La transition énergétique est aussi l’occasion de replacer au cœur des préoccupations internationales la santé et la sécurité des citoyens. Les instances publiques et les ONG aimeraient dire au revoir aux particules fines. Certains gouvernements se sont également engagés à un contrôle plus régulier des centrales thermiques et nucléaires. Et puis le domaine de la transition énergétique est pourvoyeur d’emploi, aussi ! Consommer mieux en économisant l’énergie, produire autrement en préservant l’environnement, faire progresser la société avec des projets mobilisateurs, ça fait plutôt envie, non ? 😃

Les objectifs en France  : la loi de transition énergétique pour la croissance verte ?

Les actions françaises sont liées aux démarches et à la volonté internationale d’agir contre le réchauffement climatique. C’est en 2009 que la coopération mondiale commence avec la création de l’IRENA, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables. Son but ? Promouvoir le développement des énergies vertes et permettre la coopération entre 162 pays membres. Et lors de la COP de 2015 (des conférences de l’ONU sur la biodiversité), la ratification de l’accord sur le climat engage plus de 180 pays à limiter la hausse des températures à 2°C, seuil établi par le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). Enfin, la France renforce son engagement en votant, en 2015, la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV). Cette dernière lui permet d’établir un plan d’action pour un nouveau modèle énergétique. Pourquoi ? Pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, s’engager vers une indépendance énergétique et offrir des tarifs compétitifs aux entreprises et aux citoyens français. (Vive l’énergie verte à moindre coût ! 🎉) Avec cette loi la France s’engage à :

  • Une réduction des émissions de gaz à effet de serre répondant à l’objectif européen de - 40 % en 2030 par rapport à 1990
  • Une augmentation de la part des énergies renouvelables pour atteindre 40 % de la production d’électricité et 32 % de la consommation énergétique en 2030
  • Une réduction de la consommation d’énergies fossiles de - 30 % d’ici à 2030 et de la consommation d’énergie globale de - 20 % d’ici à 2030 puis - 50 % d’ici à 2050 (par rapport à 2012)
  • Porter la production d’énergie via le nucléaire à 50 % pour 2025
  • Une réduction de moitié du volume de déchets en décharge d’ici à 2050 (par rapport à 2012)
  • Atteindre les normes BBC (bâtiment basse consommation) pour 2050
  • Lutter contre la précarité énergétique et permettre l’accès à une énergie à tous (moyennant un coût abordable)

Les lois pour la transition écologique et énergétique en France

Vous pensiez en avoir fini ? Raté ! En plus de la Loi LTECV, de nombreux outils 👨‍💻 ont été mis sur pied en France : un Haut Conseil pour le climat, un système de pilotage des actions françaises, la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC). Une Loi de programmation sur l’énergie et le climat (LPEC) vient également fixer les ambitions des Programmations pluriannuelles de l’énergie (PPE, un outil de pilotage de la politique énergétique). Et, en 2019, la loi Énergie-climat définit des objectifs pour la politique climatique et énergétique française dans le but d’atteindre la neutralité carbone. Cette loi envisage la sortie des énergies fossiles et le développement des énergies renouvelables, une régulation des secteurs du gaz et de l’électricité, la rénovation thermique des bâtiments et l’instauration de nouveaux outils de pilotage, de gouvernance et d’évaluation de la politique climatique.

Concrètement, où en sommes-nous en France ?

En 2020, la transition énergétique en France, c’est :

  • 8,6 Md€ d'investissement
  • 68 000 emplois en équivalent temps plein
  • 800 millions d'euros aux aides à la rénovation énergétique des logements  
  • 6,4 millions de tonnes de déchets importés en France
  • - 55 % de particules de diamètre inférieur à 10 micromètres rejetées dans l’air depuis l’an 2000  
  • - 19 % des émissions de CO2 dues à la combustion d’énergie entre 1990 et 2019
  • - 3,8 % de consommations nettes de matières premières pétrolières par rapport à 2019
  • 18 848 km d'itinéraires aménagés (pistes cyclables, routes partagées, etc) – et si on se remettait au sport ? 🚲  

Et côté énergies renouvelables ?

En 2022, selon l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), le gaz, le pétrole et le charbon représentent 80 % de la production mondiale en énergie.  À l’échelle européenne, la France est le deuxième producteur d’hydroélectricité, de biomasse solide et de biocarburants. Dans notre pays, la production d’énergies renouvelables a connu une augmentation de 70 % depuis 2005. En 2021, nous disposons de 2 121 installations éoliennes et 502 530 installations photovoltaïques.  

Pourtant, la part de ces énergies vertes dans la consommation énergétique des Français reste faible.

En 2020 :

  • l’énergie éolienne représente 2,3 % de la consommation finale des Français
  • l’énergie solaire en représente 4,1 %  
  • l’énergie hydraulique, 3,8 %  
  • l’énergie biomasse solide, 6,6 %  
  • l’énergie issue de pompe à chaleur, 2,3 %  
  • et l’énergie issue de biocarburants, 2,1 %  

Malgré notre bonne volonté, le CESE (Conseil économique, social et environnemental) estime que la France est l’un des pays européens les plus en retard dans le déploiement des énergies renouvelables. Il y a encore du chemin à parcourir.  

En choisissant une offre d’électricité verte et locale Alterna énergie, vous avez la possibilité de soutenir le développement des énergies renouvelables dans les territoires, en achetant directement votre énergie à nos producteurs locaux. Alors, partant (lien vers le tunnel) ? 🏃

À lire aussi sur des sujets proches : « Rénovation énergétique : bye bye les chaudières fioul », « Heures creuses : à privilégier sans modération », « Rénovation énergétique : à quelles aides pouvez-vous prétendre ? ».

Sources

Articles récents

Voir tous les articles

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la