Profitez de 50 € offerts* sur nos offres électricité verte avec le code 50BIENVENUE ! Cliquez sur ce bandeau pour en profiter

L'aérothermie pour le chauffage : comment ça fonctionne ?

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur chez vous et vous souhaitez en savoir plus sur l’aérothermie ? Comment ça fonctionne ? Quels émetteurs de chauffage utiliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette solution ? Alterna énergie vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage avec une pompe à chaleur aérothermique !

Qu’est-ce que l’aérothermie ?

Dans l’univers du chauffage, on distingue principalement 2 types de chauffages par pompe à chaleur :  

  • les PAC géothermiques se servent de la chaleur captée dans un sol qui se trouve sous nos pieds pour nous réchauffer ;
  • les PAC aérothermiques assurent le chauffage en puisant la chaleur de l’air ambiant situé à l’extérieur du logement.

Sans trop de suspens, nous allons donc ici nous intéresser à cette deuxième catégorie, à savoir l’aérothermie. Il s’agit du type de pompe à chaleur le plus plébiscité par les particuliers. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, même quand il fait très froid, on trouve des calories de chaleur dans l’air. L’aérothermie permet alors de capter ces calories pour assurer le chauffage dans votre maison.

Pompe à chaleur aérothermique : comment ça fonctionne ?  

Pour bien comprendre l’intérêt de l’aérothermie, il convient de s’intéresser à son fonctionnement. Oui, cette partie n’est pas forcément la plus amusante, mais on vous promet qu’on va essayer de rendre les choses simples.

  1. La pompe à chaleur aérothermique dispose d’abord d’une unité installée à l’extérieur de votre habitation. Cette dernière va donc puiser les calories de chaleur qui se trouvent dans l’air ambiant.  
  1. Ces calories de chaleur passent dans un fluide caloporteur présent dans la PAC. Initialement liquide, ce fluide se transforme alors en vapeur, grâce à un évaporateur.  
  1. De son côté, le compresseur fait ensuite monter la température…  
  1. Et c’est grâce à un échangeur que le chauffage de votre logement est assuré : soit par un transfert de cette chaleur dans l’eau chaude de votre circuit de chauffage (Air-Eau), soit en envoyant la chaleur directement dans l’air de votre logement (Air-Air). Tadam !
  1. Et non, ce n’est pas encore terminé. Pendant que vous vous réchauffez tranquillement, la pompe à chaleur n’a pas fini son boulot, elle. En fait, elle fonctionne en circuit fermé. C’est-à-dire qu’une dernière étape intervient : le fluide caloporteur revient à son état initial, à savoir liquide, prêt à entamer un nouveau circuit, et ainsi de suite.  

Les avantages et les inconvénients de l’aérothermie

Pour vous permettre de vous faire un avis sur l’aérothermie, voici un petit résumé de tous les avantages et inconvénients de cette solution.

Les avantages de l’aérothermie

Environnement, réduction de votre facture d’énergie, performance, aides financières… On fait le point sur tous les atouts d’un chauffage par aérothermie.

  • La pompe à chaleur aérothermique présente d’abord un avantage important pour l’environnement puisqu’elle tire parti d’une source d’énergie totalement gratuite et disponible en très (très) grande quantité sur toute la surface de la planète : l’air.
  • Vous pouvez réaliser des économies importantes sur votre facture d’énergie. Lorsque toutes les conditions sont réunies, on peut espérer une réduction allant jusqu’à plus de 50 % selon certains fabricants. C’est d’autant plus intéressant quand on sait que 77 % des consommations d’énergie d’un logement sont dues au chauffage et à la production d’eau chaude sanitaire1.
  • Son fonctionnement lui permet de ne pas émettre directement de gaz à effet de serre. Elle vous assure alors de réduire l’empreinte carbone de votre logement.  
  • De plus en plus performantes, les PAC aérothermiques s’avèrent efficaces et relativement économes en électricité.
  • L’installation d’un chauffage par aérothermie permet, sous certaines conditions, de bénéficier des aides financières et primes proposées par le gouvernement et les fournisseurs d’énergie. De quoi réduire le coût d’une telle installation qui peut, à la base, représenter un inconvénient.  
  • En fonction du type de PAC choisie, cette dernière peut être capable d’assurer la production d’eau chaude sanitaire en plus du chauffage. Pratique !

COP : qu’est-ce que ça signifie ?

Lorsqu’il est question de pompe à chaleur, on parle souvent de son COP. Et comme cela est peut-être actuellement le cas pour vous, lisant ces lignes, on ne sait pas toujours à quoi cela correspond. En fait, COP est l’abréviation que l’on utilise pour parler du coefficient de performance de la PAC. Il s’agit du rapport entre la quantité d’énergie qu’elle peut produire (pour vous chauffer) et de celle dont elle a besoin pour assurer son fonctionnement. Plus le COP de la pompe à chaleur est élevé et plus cette dernière est performante. C’est donc un élément très important à prendre en compte lorsqu’on s’apprête à choisir le modèle de sa PAC.

Les inconvénients de l’aérothermie

Comme tout, l’aérothermie présente aussi certains désavantages…

  • Pour atteindre un bon niveau de performance énergétique et des économies d’énergie conséquentes, votre logement doit être bien isolé. Si l’enveloppe de votre maison n’est pas satisfaisante, les bénéfices du chauffage par aérothermie seront très limités, voire quasiment inexistants.
  • En fonction de votre lieu de vie et du type de pompe à chaleur choisie, un chauffage d’appoint (un chauffage au bois, par exemple) peut être nécessaire pour prendre le relai sur votre appareil lorsque les températures hivernales sont très basses.  
  • Il s’agit d’un système qui prend généralement un peu de place, il est très généralement nécessaire de disposer d’un extérieur ou d’un petit jardin.  
  • Les PAC sont des équipements qui peuvent être bruyants. Il convient donc de ne pas l’installer sous la fenêtre de votre chambre (et de ne pas la placer non plus sous la fenêtre de chambre de votre voisin, respect et convivialité obligent).

Chauffage par pompe à chaleur aérothermique : Air-Eau ou Air-Air ?

Dans cette grande famille de l’aérothermie, on distingue ensuite 2 sous-catégories : les pompes à chaleur Air-Air et les pompes à chaleur Air-Eau. Alors qu’est-ce qui les différencie et concrètement, comment permettent-elles de chauffer votre logement ? On fait le point.

Air-Eau, Air-Air : qu’est-ce que ça signifie en fait ?

Le premier terme renvoie toujours à la source dans laquelle la pompe à chaleur puisse l’énergie. Dans le cas de l’aérothermie, cette source est toujours l’air ambiant de l’extérieur de votre logement. Le second terme fait quant à lui référence au mode de chauffage utilisé. Comme nous allons le voir un peu plus loin, chacune de ces deux méthodes nécessite des équipements particuliers et dispose de ses propres avantages et inconvénients.

Le chauffage avec une pompe à chaleur Air-Eau

La PAC Air-Eau permet de chauffer votre maison en transmettant la chaleur qu’elle produit à l’eau de votre circuit de chauffage. La chaleur se diffuse ensuite par l’intermédiaire de vos émetteurs. Dans le cas d’une PAC Air-Eau, on recommande souvent l’utilisation d’un plancher chauffant qui offre une chaleur douce et homogène sous vos pieds (idéal pour les longues soirées d’hiver). Mais, si vous souhaitez simplement changer de système de chauffage central, des radiateurs à eau, déjà présents dans votre logement, peuvent tout à fait convenir et vous offrir un très bon confort.

Le plus de la PAC Air-Eau

  • En fonction de vos besoins, votre PAC Air-Eau peut assurer la production d’eau chaude sanitaire dans votre logement. Ce type de PAC 2-en-1 est alors idéale en rénovation, lors du remplacement d’une chaudière à gaz double service, par exemple.  

Le chauffage avec une pompe à chaleur Air-Air  

Tout comme sa cousine Air-Eau, la pompe à chaleur Air-Air utilise donc l’air extérieur pour chauffer votre maison. En revanche, avec elle, le chauffage de votre logement ne s’effectue pas par des émetteurs de chauffage traditionnels, mais par le biais d’un ou plusieurs ventilo-convecteurs disposé(s) à l’intérieur de votre habitation. Contrairement à la PAC Air-Eau, elle ne permet pas de produire de l’eau chaude sanitaire. Il convient alors d’avoir un système dédié pour assurer cette fonction.  

Le plus de la PAC Air-Air  

  • En plus d’assurer le chauffage, la pompe à chaleur Air-Air peut, dans certains cas, permettre aussi de rafraîchir votre logement lorsqu’il fait très chaud. Comment c’est possible ? La PAC a la capacité d’inverser son cycle et de capter la chaleur de la pièce pour l’expulser à l’extérieur. On parle alors d’une PAC réversible. Attention, il convient néanmoins d’être raisonnable quant à ce type d’utilisation qui implique une utilisation de l’électricité supplémentaire.

Au fait, combien coûte un chauffage par pompe à chaleur ?

Le prix d’une pompe à chaleur aérothermique varie en fonction de la méthode de diffusion de la chaleur. On peut prévoir un budget d’environ 12 500 € pour une PAC Air-Eau, tandis qu’une Air-Air coûte environ 6 600 €2. Cela peut paraître beaucoup, mais il convient de mesurer ce budget sur le long terme. En effet, ce type d’installation :

  • permet de faire des économies, parfois très importantes, sur votre facture d’énergie ;
  • est très souvent éligible aux aides disponibles dans le cadre de la rénovation énergétique des logements (MaPrimeRénov’, prime énergie…).

En clair, une installation performante peut être rentabilisée en quelques années. Pour être sûr de faire les bons choix (et bénéficier des aides disponibles), faites-vous accompagner par un professionnel disposant de la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette qualification vous permet d’identifier clairement un artisan dont l’expertise en matière d’efficacité énergétique est reconnue.

1 Ademe - Les aides financières en 2022

2 Ademe - Rénovation énergétique des logements : étude des prix

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur chez vous et vous souhaitez en savoir plus sur l’aérothermie ? Comment ça fonctionne ? Quels émetteurs de chauffage utiliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette solution ? Alterna énergie vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage avec une pompe à chaleur aérothermique !

Qu’est-ce que l’aérothermie ?

Dans l’univers du chauffage, on distingue principalement 2 types de chauffages par pompe à chaleur :  

  • les PAC géothermiques se servent de la chaleur captée dans un sol qui se trouve sous nos pieds pour nous réchauffer ;
  • les PAC aérothermiques assurent le chauffage en puisant la chaleur de l’air ambiant situé à l’extérieur du logement.

Sans trop de suspens, nous allons donc ici nous intéresser à cette deuxième catégorie, à savoir l’aérothermie. Il s’agit du type de pompe à chaleur le plus plébiscité par les particuliers. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, même quand il fait très froid, on trouve des calories de chaleur dans l’air. L’aérothermie permet alors de capter ces calories pour assurer le chauffage dans votre maison.

Pompe à chaleur aérothermique : comment ça fonctionne ?  

Pour bien comprendre l’intérêt de l’aérothermie, il convient de s’intéresser à son fonctionnement. Oui, cette partie n’est pas forcément la plus amusante, mais on vous promet qu’on va essayer de rendre les choses simples.

  1. La pompe à chaleur aérothermique dispose d’abord d’une unité installée à l’extérieur de votre habitation. Cette dernière va donc puiser les calories de chaleur qui se trouvent dans l’air ambiant.  
  1. Ces calories de chaleur passent dans un fluide caloporteur présent dans la PAC. Initialement liquide, ce fluide se transforme alors en vapeur, grâce à un évaporateur.  
  1. De son côté, le compresseur fait ensuite monter la température…  
  1. Et c’est grâce à un échangeur que le chauffage de votre logement est assuré : soit par un transfert de cette chaleur dans l’eau chaude de votre circuit de chauffage (Air-Eau), soit en envoyant la chaleur directement dans l’air de votre logement (Air-Air). Tadam !
  1. Et non, ce n’est pas encore terminé. Pendant que vous vous réchauffez tranquillement, la pompe à chaleur n’a pas fini son boulot, elle. En fait, elle fonctionne en circuit fermé. C’est-à-dire qu’une dernière étape intervient : le fluide caloporteur revient à son état initial, à savoir liquide, prêt à entamer un nouveau circuit, et ainsi de suite.  

Les avantages et les inconvénients de l’aérothermie

Pour vous permettre de vous faire un avis sur l’aérothermie, voici un petit résumé de tous les avantages et inconvénients de cette solution.

Les avantages de l’aérothermie

Environnement, réduction de votre facture d’énergie, performance, aides financières… On fait le point sur tous les atouts d’un chauffage par aérothermie.

  • La pompe à chaleur aérothermique présente d’abord un avantage important pour l’environnement puisqu’elle tire parti d’une source d’énergie totalement gratuite et disponible en très (très) grande quantité sur toute la surface de la planète : l’air.
  • Vous pouvez réaliser des économies importantes sur votre facture d’énergie. Lorsque toutes les conditions sont réunies, on peut espérer une réduction allant jusqu’à plus de 50 % selon certains fabricants. C’est d’autant plus intéressant quand on sait que 77 % des consommations d’énergie d’un logement sont dues au chauffage et à la production d’eau chaude sanitaire1.
  • Son fonctionnement lui permet de ne pas émettre directement de gaz à effet de serre. Elle vous assure alors de réduire l’empreinte carbone de votre logement.  
  • De plus en plus performantes, les PAC aérothermiques s’avèrent efficaces et relativement économes en électricité.
  • L’installation d’un chauffage par aérothermie permet, sous certaines conditions, de bénéficier des aides financières et primes proposées par le gouvernement et les fournisseurs d’énergie. De quoi réduire le coût d’une telle installation qui peut, à la base, représenter un inconvénient.  
  • En fonction du type de PAC choisie, cette dernière peut être capable d’assurer la production d’eau chaude sanitaire en plus du chauffage. Pratique !

COP : qu’est-ce que ça signifie ?

Lorsqu’il est question de pompe à chaleur, on parle souvent de son COP. Et comme cela est peut-être actuellement le cas pour vous, lisant ces lignes, on ne sait pas toujours à quoi cela correspond. En fait, COP est l’abréviation que l’on utilise pour parler du coefficient de performance de la PAC. Il s’agit du rapport entre la quantité d’énergie qu’elle peut produire (pour vous chauffer) et de celle dont elle a besoin pour assurer son fonctionnement. Plus le COP de la pompe à chaleur est élevé et plus cette dernière est performante. C’est donc un élément très important à prendre en compte lorsqu’on s’apprête à choisir le modèle de sa PAC.

Les inconvénients de l’aérothermie

Comme tout, l’aérothermie présente aussi certains désavantages…

  • Pour atteindre un bon niveau de performance énergétique et des économies d’énergie conséquentes, votre logement doit être bien isolé. Si l’enveloppe de votre maison n’est pas satisfaisante, les bénéfices du chauffage par aérothermie seront très limités, voire quasiment inexistants.
  • En fonction de votre lieu de vie et du type de pompe à chaleur choisie, un chauffage d’appoint (un chauffage au bois, par exemple) peut être nécessaire pour prendre le relai sur votre appareil lorsque les températures hivernales sont très basses.  
  • Il s’agit d’un système qui prend généralement un peu de place, il est très généralement nécessaire de disposer d’un extérieur ou d’un petit jardin.  
  • Les PAC sont des équipements qui peuvent être bruyants. Il convient donc de ne pas l’installer sous la fenêtre de votre chambre (et de ne pas la placer non plus sous la fenêtre de chambre de votre voisin, respect et convivialité obligent).

Chauffage par pompe à chaleur aérothermique : Air-Eau ou Air-Air ?

Dans cette grande famille de l’aérothermie, on distingue ensuite 2 sous-catégories : les pompes à chaleur Air-Air et les pompes à chaleur Air-Eau. Alors qu’est-ce qui les différencie et concrètement, comment permettent-elles de chauffer votre logement ? On fait le point.

Air-Eau, Air-Air : qu’est-ce que ça signifie en fait ?

Le premier terme renvoie toujours à la source dans laquelle la pompe à chaleur puisse l’énergie. Dans le cas de l’aérothermie, cette source est toujours l’air ambiant de l’extérieur de votre logement. Le second terme fait quant à lui référence au mode de chauffage utilisé. Comme nous allons le voir un peu plus loin, chacune de ces deux méthodes nécessite des équipements particuliers et dispose de ses propres avantages et inconvénients.

Le chauffage avec une pompe à chaleur Air-Eau

La PAC Air-Eau permet de chauffer votre maison en transmettant la chaleur qu’elle produit à l’eau de votre circuit de chauffage. La chaleur se diffuse ensuite par l’intermédiaire de vos émetteurs. Dans le cas d’une PAC Air-Eau, on recommande souvent l’utilisation d’un plancher chauffant qui offre une chaleur douce et homogène sous vos pieds (idéal pour les longues soirées d’hiver). Mais, si vous souhaitez simplement changer de système de chauffage central, des radiateurs à eau, déjà présents dans votre logement, peuvent tout à fait convenir et vous offrir un très bon confort.

Le plus de la PAC Air-Eau

  • En fonction de vos besoins, votre PAC Air-Eau peut assurer la production d’eau chaude sanitaire dans votre logement. Ce type de PAC 2-en-1 est alors idéale en rénovation, lors du remplacement d’une chaudière à gaz double service, par exemple.  

Le chauffage avec une pompe à chaleur Air-Air  

Tout comme sa cousine Air-Eau, la pompe à chaleur Air-Air utilise donc l’air extérieur pour chauffer votre maison. En revanche, avec elle, le chauffage de votre logement ne s’effectue pas par des émetteurs de chauffage traditionnels, mais par le biais d’un ou plusieurs ventilo-convecteurs disposé(s) à l’intérieur de votre habitation. Contrairement à la PAC Air-Eau, elle ne permet pas de produire de l’eau chaude sanitaire. Il convient alors d’avoir un système dédié pour assurer cette fonction.  

Le plus de la PAC Air-Air  

  • En plus d’assurer le chauffage, la pompe à chaleur Air-Air peut, dans certains cas, permettre aussi de rafraîchir votre logement lorsqu’il fait très chaud. Comment c’est possible ? La PAC a la capacité d’inverser son cycle et de capter la chaleur de la pièce pour l’expulser à l’extérieur. On parle alors d’une PAC réversible. Attention, il convient néanmoins d’être raisonnable quant à ce type d’utilisation qui implique une utilisation de l’électricité supplémentaire.

Au fait, combien coûte un chauffage par pompe à chaleur ?

Le prix d’une pompe à chaleur aérothermique varie en fonction de la méthode de diffusion de la chaleur. On peut prévoir un budget d’environ 12 500 € pour une PAC Air-Eau, tandis qu’une Air-Air coûte environ 6 600 €2. Cela peut paraître beaucoup, mais il convient de mesurer ce budget sur le long terme. En effet, ce type d’installation :

  • permet de faire des économies, parfois très importantes, sur votre facture d’énergie ;
  • est très souvent éligible aux aides disponibles dans le cadre de la rénovation énergétique des logements (MaPrimeRénov’, prime énergie…).

En clair, une installation performante peut être rentabilisée en quelques années. Pour être sûr de faire les bons choix (et bénéficier des aides disponibles), faites-vous accompagner par un professionnel disposant de la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette qualification vous permet d’identifier clairement un artisan dont l’expertise en matière d’efficacité énergétique est reconnue.

1 Ademe - Les aides financières en 2022

2 Ademe - Rénovation énergétique des logements : étude des prix

Articles récents

Voir tous les articles