Attention : pour bénéficier des aides gouvernementales vous devez compléter au plus vite votre attestation d’éligibilité, disponible ici
HomeBlog Tout sur l'électricité

Le bois comme source d’énergie renouvelable

Si vous avez renoncé à la douce chaleur du feu de bois dans votre cheminée à cause des émissions de carbone, bonne nouvelle : vous avez tort 😁. Car la réponse à la question « le bois est-il une énergie renouvelable ? » est…oui ! D’ailleurs on parle de « bois-énergie »…verte du coup ! On se fait une petite flambée ?

Le bois est-il une énergie renouvelable ? Oui !

Dans votre tête bois = déforestation = conséquences désastreuses sur l’environnement ? On comprend qu’il puisse alors vous sembler étrange d’associer bois et énergie renouvelable. Pourtant, nos amies les bûches sont une excellente source d’énergie propre. On vous explique ?

Le bilan carbone du bois-énergie

Comme vous le savez, les arbres, en particulier durant leur croissance, absorbent le carbone de l’atmosphère. Le CO2 est « stocké » dans l’arbre et sera rejeté à sa mort pendant la décomposition. Et le truc, c’est que lors de la combustion du bois (par exemple dans le foyer de votre cheminée), la quantité de CO2 rejeté n’est pas plus importante que pendant sa décomposition naturelle. Vous voyez où nous voulons en venir ? Le bilan carbone du bois est neutre, puisqu’il absorbe autant de CO2 qu’il en rejette, peu importe son utilisation finale.

La production du bois de chauffage en France

En France, la filière du bois est parfaitement maîtrisée. La déforestation, connaît pas ! Bien au contraire, on peut se vanter de voir nos forêts et nos arbres recouvrir plus d’un quart du territoire, et ce chiffre ne cesse d’augmenter. La politique en matière de gestion forestière est claire : il s’agit de valoriser la biomasse. On vous voit froncer les sourcils : la biomasse, c’est la matière organique, ici végétale (bois), utilisable comme source énergétique. En clair, on remplace le bois que l’on utilise en replantant des arbres, on sélectionne les arbres à couper et à planter, etc. Ceux qui ont VRAIMENT suivi se disent peut-être que si on ne laisse pas suffisamment aux arbres le temps de repousser, on limite le stockage du CO2 🧐. Ce n’est pas faux ! Sauf que là encore, tout est sous contrôle, puisque les forêts sont sous-exploitées et qu’en plus, le bois-énergie, qui est le bois utilisé pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, est un sous-produit du bois d’œuvre (constructions). Vous pouvez donc vous faire un feu de cheminée sans culpabiliser, ou presque. Car il reste un soucis  : les émissions de polluants, tels que les particules fines.

Bois-énergie et pollution

Si le bilan carbone du bois-énergie est neutre, il n’en demeure pas moins que lors de sa combustion, il dégage d’autres composés chimiques, comme le monoxyde de carbone, et des particules fines. C’est d’ailleurs à cause des émissions de particules fines que la ville de Paris a interdit les feux de cheminée. Ces polluants sont liés à certaines (mauvaises) conditions d’utilisation.

La combustion du bois

Petit rappel préalable : la combustion est une réaction chimique entre un comburant (oxygène) et un combustible (bois). Si la combustion est complète, les gaz engendrés sont brûlés et libèrent encore plus de chaleur (pour faire un peu technique, on appelle ça une double-combustion, comme pour une chaudière). Une fois la combustion achevée, vous allez obtenir des cendres (on peut même laver son linge avec, si si !). En revanche, si la combustion est incomplète, ce qui arrive lorsque le niveau d’oxygène est trop bas, les gaz qui ne seront pas brûlés seront chargés de polluants et se disperseront dans l’atmosphère. La combustion dégage par ailleurs des particules fines.

Les anciens des appareils de chauffage (cheminée et poêle)

Pour faire un feu de bois chez soi, il faut des appareils spécifiques : des cheminées, des poêles à bois ou des poêles à granulés (réservez le feu de camp/guitare plutôt pour vos soirées en plein air🏕️). Le problème, ce sont les anciens appareils, en particulier ceux avec un foyer ouvert. Ils ne proposent pas de contrôle absolu sur l’arrivée d’air (combustion incomplète) et encore moins de filtre à particules. Ils sont donc beaucoup plus polluants que les nouveaux appareils de chauffage au bois.

L’humidité du bois

Un bois humide va brûler moins facilement (OK, on ne vous apprend rien). Mais outre le fait que vous allez mettre des heures à démarrer un feu, cette humidité va former, lors de la combustion, des composés organiques condensables comme le goudron, qui sont très mauvais pour notre santé et qui participent à la pollution de l’air.

La qualité des bûches

Une bonne production de chaleur et l’innocuité des substances dégagées par la combustion dépend également de la qualité des bûches. Certains vendeurs traitent ces dernières et ne respectent pas le temps de séchage. Comment distinguer le bon vendeur du mauvais vendeur? Nos Conseils 👇

Nos conseils pour votre chauffage au bois-énergie

Le bois est certes une énergie renouvelable, mais il peut être nocif si on ne respecte pas certaines règles. Pour vous assurer un chauffage au bois sain pour vous et pour l’environnement, voici quelques conseils.

Acheter du bois issu d’une forêt gérée durablement

Il existe des labels pour le bois de chauffage. Ainsi, pour être sûr que votre bois provient d’une gestion durable, optez pour le label NF, la certification PEFC ou FSC.

Privilégier certaines essences

Pour le bois de chauffage, il existe trois groupes : G1, G2 et G3. Le groupe G1 est à privilégier, car on retrouve des essences qui produisent beaucoup de chaleur pour un volume moindre. Ainsi, vous pouvez miser sur le hêtre, le chêne ou encore le frêne.

Faire attention à la qualité des bûches  

Les labels sont également de bons indicateurs quant à la performance calorifique de votre bois de chauffage. Les bûches labellisées ne seront pas traitées ni humides, vous garantissant un air plus sain 🏆. Vous pouvez également opter pour des plaquettes. Enfin, vous avez la possibilité d’utiliser des pellets issus de la sciure du bois si vous avez un poêle à granulés.

Choisir des appareils de chauffage au bois récents

Les cheminées nouvelle génération ou les poêles à granulés vous assurent un parfait contrôle de l’arrivée d’air, et donc une bonne combustion du bois. Elles sont également munies de filtres à particules, limitant grandement les émissions. Impossible de vous séparer de votre vieux poêle familial ? Vous pouvez vous renseigner pour équiper vos appareils plus anciens de filtres si vous le souhaitez.

Maintenant que vous savez comment faire un bon feu de bois, vous pouvez vous installer sur votre fauteuil préféré et profiter de la lueur et de la chaleur réconfortante des flammes 🤗.

Sources

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la