En raison des incertitudes qui pèsent sur le système énergétique français et européen, les souscriptions à un nouveau contrat sont temporairement suspendues.
Retour
HomeBlog Parlons énergie
HomeBlog Parlons pro

Le forage géothermique : l'essentiel à connaître

Si vous songez à installer une pompe à chaleur chez vous, vous avez peut-être déjà entendu parler de forage géothermique. Définition, techniques existantes, profondeur… Alterna énergie vous explique l’essentiel sur le forage pour les installations géothermiques.  

Forage géothermique : définition  

Le forage géothermique est un ouvrage souterrain qui consiste à creuser le sol pour permettre d’installer des capteurs géothermiques. Il s’agit donc d’une étape incontournable lorsque vous envisagez d’installer une pompe à chaleur géothermique dans votre logement. On distingue différentes techniques de forage géothermique qui dépendent en fait du type de captage réalisé et du type de capteurs installés.  

Comment fonctionne une pompe à chaleur géothermique ?

Pour rappel, la pompe à chaleur géothermique se sert de la chaleur contenue sous la terre pour assurer son fonctionnement. En effet, la désintégration de roches qui se trouvent dans le noyau terrestre fait remonter de la chaleur vers sa surface. De ce fait, on trouve sous nos pieds, une source d’énergie inépuisable, à l’échelle humaine. Pour récupérer cette chaleur et l’utiliser dans nos logements, il convient alors d’effectuer un forage pour installer des capteurs géothermiques. Ces derniers vont alors permettre transmettre la chaleur à la pompe à chaleur qui se chargera ensuite de la transformer pour la diffuser à l’intérieur du logement.

Géothermie : quelle profondeur pour le forage ?  

Avant d’engager un forage géothermique, une étude approfondie du terrain est réalisé par le professionnel en charge de le réaliser. Il est nécessaire d’analyser la consistance du terrain pour s’assurer que la composition du sol est adaptée et permettra une utilisation optimale des ressources.  

La profondeur du forage dépend ensuite de la technique employée, qui varie elle-même en fonction du type de captage envisagé.  

  • Le captage horizontal est envisagé lorsque vous disposez d’un grand jardin. Pour ce type de captage, le forage n’est pas très profond et s’effectue à moins de 2 mètres sous la terre. Il peut être dirigé (si un obstacle sur le terrain est constaté) ou effectué par fonçage (pour ne pas perturber la surface du terrain).
  • Le captage vertical peut quant à lui s’effectuer si vous ne disposez que de quelques mètres carrés de terrain. Dans ce cas, on réalise un forage allant de 10 à 200 mètres de profondeur, en fonction des besoins du foyer. Ensuite, une sonde en forme de U est installée pour permettre la circulation du fluide caloporteur qui circule entre la sonde de captage et la pompe de chaleur. Si une nappe phréatique est présente sous le sol de votre logement, on peut aussi réaliser deux forages pour profiter de ses calories de chaleur.

Pour assurer le bon fonctionnement de votre équipement de chauffage, vous pouvez contacter un professionnel disposant de la qualification RGE Qualiforage qui vous assure une installation de qualité et favorisant vos économies d’énergie.

FAQ

Comment réaliser un forage géothermique ?

Le forage géothermique consiste à creuser dans le sol pour y installer des capteurs ou des sondes géothermiques. La technique employée dépend du type de captage envisagé : vertical, horizontal ou en corbeilles géothermiques. Il peut être sur sonde ou sur nappe.

Comment faire après le forage pour géothermie verticale ?

Un forage géothermique vertical peut être réalisé sur sonde ou sur nappe. Dans les deux cas, le forage est suivi par la mise en place du système de captage et une étape de cimentation qui permet de consolider l’installation.

Quelle est la technique de forage géothermique ?

Il existe différentes techniques de forage géothermique. En effet, on distingue 3 types de captage. Ce dernier peut être :

  • horizontal : le forage est alors dirigé ou en fonçage ;
  • vertical : dans ce cas, le forage s’effectue sur sonde ou sur nappe souterraine ;
  • en corbeilles.

Sources

Articles récents

Voir tous les articles

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la