Profitez de 50 € offerts* sur nos offres électricité verte avec le code 50BIENVENUE ! Cliquez sur ce bandeau pour en profiter

Rénovation énergétique : bye bye les chaudières fioul

Dans le contexte de la transition écologique, il est question de supprimer toutes les chaudières au fioul de nos habitations, à terme. Les primes de rénovation énergétique sont là pour vous aider à sauter le pas, comme Ma Prime Renov’ 2022.

THE END. À partir du 1er juillet 2022, il ne sera plus possible d’installer de chaudière fioul, sauf s’il vous est impossible d’utiliser d’autres sources d’énergie : c’est le moment de programmer des travaux de rénovation énergétique ! Avec cette mesure, le gouvernement ne cache pas son ambition : atteindre « zéro chaudière au fioul » d’ici 10 ans. Les raisons du désamour ? Le fioul est fortement émetteur de polluants nocifs pour la santé (particules fines, oxydes d’azote…) et de gaz à effet de serre : pour une maison de taille moyenne, il relâche en CO2 l’équivalent de 50 000 km en voiture, en un an.  

Fini le temps des chaudières fioul

Vous disposez de l’une des 3,5 millions de chaudières au fioul actuellement « en activité » ? Pas de panique ! On ne vous demande pas de la remplacer du jour au lendemain. L’interdiction, à compter de cet été, ne concerne que l’installation d’une nouvelle chaudière. Cela ne vous empêche pas de continuer à utiliser, entretenir ou réparer votre appareil actuel. Ne procrastinez quand même pas trop : dans ce nouveau contexte, la disponibilité des pièces de rechange pourrait finir par laisser à désirer…

Des primes de rénovation énergétique

L’avantage de se débarrasser de sa chaudière fioul, c’est aussi son potentiel effet sur votre facture énergétique 💰. Dérivé du pétrole, le fioul est particulièrement cher aujourd’hui. Et pour installer votre nouvel appareil, des aides existent : vous pouvez bénéficier du dispositif « Coup de Pouce chauffage » grâce à votre fournisseur d’énergie, ou de l’aide Ma Prime Rénov’ 2022. Ces primes d’économie d’énergie peuvent atteindre jusqu'à 4 000 euros en fonction des situations. Pour y avoir droit, ne bricolez pas seul dans votre coin, vous devez faire intervenir une entreprise ou un artisan "reconnu garant de l’environnement" (RGE).

Le futur remplaçant de votre chaudière fioul

Vous l’avez compris, pour remplacer votre vieille chaudière, il vous faudra opter pour une source d’énergie moins carbonée.

Au choix :

  • une chaudière gaz à très haute performance énergétique (THPE),
  • une pompe à chaleur ;
  • une chaudière bois (en granulés, en bûches…) ;
  • un raccordement à un réseau de chaleur, s’il y’en a un disponible chez vous ;
  • un système solaire combiné ou une pompe à chaleur hybride ;
  • ou une chaudière compatible avec un futur biofioul.

Si vous vous décidez pour une pompe à chaleur, qui nécessite une alimentation électrique, ou une chaudière à gaz, vous pouvez de surcroit faire le choix d’une offre d’énergie verte, pour soutenir la production de gaz et d’électricité issus d’énergies renouvelables.

Remplacer votre chaudière : n’attendez pas !

Côté timing, si vous devez vous raccorder au réseau de gaz, il vous faudra attendre quelques semaines, à compter de la réception du devis. L’installation de votre nouvel appareil dépendra quant à elle de la disponibilité des artisans. Alors, pour dire au revoir à votre chaudière fioul, n’attendez pas l’ultime panne (surtout si elle se produit en plein hiver 🥶). Conseil d’ami !

À lire aussi sur le sujet : « À la découverte des énergies renouvelables »

Dans le contexte de la transition écologique, il est question de supprimer toutes les chaudières au fioul de nos habitations, à terme. Les primes de rénovation énergétique sont là pour vous aider à sauter le pas, comme Ma Prime Renov’ 2022.

THE END. À partir du 1er juillet 2022, il ne sera plus possible d’installer de chaudière fioul, sauf s’il vous est impossible d’utiliser d’autres sources d’énergie : c’est le moment de programmer des travaux de rénovation énergétique ! Avec cette mesure, le gouvernement ne cache pas son ambition : atteindre « zéro chaudière au fioul » d’ici 10 ans. Les raisons du désamour ? Le fioul est fortement émetteur de polluants nocifs pour la santé (particules fines, oxydes d’azote…) et de gaz à effet de serre : pour une maison de taille moyenne, il relâche en CO2 l’équivalent de 50 000 km en voiture, en un an.  

Fini le temps des chaudières fioul

Vous disposez de l’une des 3,5 millions de chaudières au fioul actuellement « en activité » ? Pas de panique ! On ne vous demande pas de la remplacer du jour au lendemain. L’interdiction, à compter de cet été, ne concerne que l’installation d’une nouvelle chaudière. Cela ne vous empêche pas de continuer à utiliser, entretenir ou réparer votre appareil actuel. Ne procrastinez quand même pas trop : dans ce nouveau contexte, la disponibilité des pièces de rechange pourrait finir par laisser à désirer…

Des primes de rénovation énergétique

L’avantage de se débarrasser de sa chaudière fioul, c’est aussi son potentiel effet sur votre facture énergétique 💰. Dérivé du pétrole, le fioul est particulièrement cher aujourd’hui. Et pour installer votre nouvel appareil, des aides existent : vous pouvez bénéficier du dispositif « Coup de Pouce chauffage » grâce à votre fournisseur d’énergie, ou de l’aide Ma Prime Rénov’ 2022. Ces primes d’économie d’énergie peuvent atteindre jusqu'à 4 000 euros en fonction des situations. Pour y avoir droit, ne bricolez pas seul dans votre coin, vous devez faire intervenir une entreprise ou un artisan "reconnu garant de l’environnement" (RGE).

Le futur remplaçant de votre chaudière fioul

Vous l’avez compris, pour remplacer votre vieille chaudière, il vous faudra opter pour une source d’énergie moins carbonée.

Au choix :

  • une chaudière gaz à très haute performance énergétique (THPE),
  • une pompe à chaleur ;
  • une chaudière bois (en granulés, en bûches…) ;
  • un raccordement à un réseau de chaleur, s’il y’en a un disponible chez vous ;
  • un système solaire combiné ou une pompe à chaleur hybride ;
  • ou une chaudière compatible avec un futur biofioul.

Si vous vous décidez pour une pompe à chaleur, qui nécessite une alimentation électrique, ou une chaudière à gaz, vous pouvez de surcroit faire le choix d’une offre d’énergie verte, pour soutenir la production de gaz et d’électricité issus d’énergies renouvelables.

Remplacer votre chaudière : n’attendez pas !

Côté timing, si vous devez vous raccorder au réseau de gaz, il vous faudra attendre quelques semaines, à compter de la réception du devis. L’installation de votre nouvel appareil dépendra quant à elle de la disponibilité des artisans. Alors, pour dire au revoir à votre chaudière fioul, n’attendez pas l’ultime panne (surtout si elle se produit en plein hiver 🥶). Conseil d’ami !

À lire aussi sur le sujet : « À la découverte des énergies renouvelables »

Articles récents

Voir tous les articles