Profitez de 50 € offerts* sur nos offres électricité verte avec le code 50BIENVENUE ! Cliquez sur ce bandeau pour en profiter

À la découverte du « flotovoltaïque » : bienvenue à Saint-Maurice-la-Clouère !

À Saint-Maurice-la-Clouère, en Nouvelle-Aquitaine, les panneaux photovoltaïques flottent sur l’eau. Portrait d’une structure innovante signée Sergies, producteur de la famille Alterna énergie.

Des panneaux photovoltaïques flottants ? Si si, c’est possible ! Rendez-vous à Saint-Maurice-la-Clouère, à 30 km au sud de Poitiers (86). Là-bas, 8 000 panneaux sont installés sur un plan d’eau de presque 4 hectares. Mis en service en octobre 2020, et porté par Sergies, producteur de la famille Alterna énergie, ce parc photovoltaïque sur l’eau est le premier de la région Nouvelle-Aquitaine. Il occupe une ancienne carrière de granulats calcaires exploitée par l’entreprise GSM.

« Flotovoltaïque », l’innovation à la sauce poitevine

Vive le « flotovoltaïque » ! Eh oui, il fallait bien trouver un petit nom original pour une pionnière de la région. Ce système permet de valoriser un espace qui resterait sinon sans utilité. Et puis le milieu aquatique permet un gain de productivité. En effet, au contact bassin, les panneaux refroidissent naturellement, ce qui évite leur surchauffe.  En plus, grâce à la réverbération des rayons lumineux, l’apport de lumière est multiplié.  Et puisque les panneaux flottent sur une surface plane, la centrale reste très discrète.

Une aventure locale et citoyenne

L’installation est aussi le fruit d’une démarche citoyenne. Une campagne de financement participatif, via la plateforme Lumo, a permis de récolter 150 000 euros auprès de particuliers. Une manière pour eux de participer au développement de l’économie, celle de leur territoire, au profit des énergies vertes de surcroît. La démarche est également 100% locale. Sergies, elle-même basée à Poitiers, a fait appel à des acteurs du cru pour construire l’ouvrage flottant. On doit la voirie, le réseau et le génie civil à Arlaud Irribaren, société de Saint-Maurice-La-Clouère. La réalisation des clôtures, verrières, jardins et loisirs est aussi made in Poitou. Enfin, les panneaux photovoltaïques ont été fabriqués par VMH, une entreprise châtelleraudaise. Bonus : leur conception elle-même est innovante : ils sont entièrement démontables et recyclables = empreinte environnementale plus faible 🌍.

Un joli potentiel

Au total, la centrale permet d’économiser 1 000 tonnes de CO2 chaque année. Avec une puissance installée de 2,87 MW, le parc produit environ 3 330 MWh par an. À combien de foyers alimentés en énergie cela correspond-il chaque année ? 700 par an, hors chauffage. Merci le « flotovoltaïque » ! Pour vous donner un ordre de grandeur, si tous les lacs artificiels de France, qui occupent 300 km², se convertissaient au photovoltaïque, ils pourraient couvrir les besoins de 3 millions de foyers. Alors, imaginez cette innovation essaimer aux quatre coins du pays !

À lire aussi sur le même sujet : « Comment fonctionne un panneau photovoltaïque ? »

À Saint-Maurice-la-Clouère, en Nouvelle-Aquitaine, les panneaux photovoltaïques flottent sur l’eau. Portrait d’une structure innovante signée Sergies, producteur de la famille Alterna énergie.

Des panneaux photovoltaïques flottants ? Si si, c’est possible ! Rendez-vous à Saint-Maurice-la-Clouère, à 30 km au sud de Poitiers (86). Là-bas, 8 000 panneaux sont installés sur un plan d’eau de presque 4 hectares. Mis en service en octobre 2020, et porté par Sergies, producteur de la famille Alterna énergie, ce parc photovoltaïque sur l’eau est le premier de la région Nouvelle-Aquitaine. Il occupe une ancienne carrière de granulats calcaires exploitée par l’entreprise GSM.

« Flotovoltaïque », l’innovation à la sauce poitevine

Vive le « flotovoltaïque » ! Eh oui, il fallait bien trouver un petit nom original pour une pionnière de la région. Ce système permet de valoriser un espace qui resterait sinon sans utilité. Et puis le milieu aquatique permet un gain de productivité. En effet, au contact bassin, les panneaux refroidissent naturellement, ce qui évite leur surchauffe.  En plus, grâce à la réverbération des rayons lumineux, l’apport de lumière est multiplié.  Et puisque les panneaux flottent sur une surface plane, la centrale reste très discrète.

Une aventure locale et citoyenne

L’installation est aussi le fruit d’une démarche citoyenne. Une campagne de financement participatif, via la plateforme Lumo, a permis de récolter 150 000 euros auprès de particuliers. Une manière pour eux de participer au développement de l’économie, celle de leur territoire, au profit des énergies vertes de surcroît. La démarche est également 100% locale. Sergies, elle-même basée à Poitiers, a fait appel à des acteurs du cru pour construire l’ouvrage flottant. On doit la voirie, le réseau et le génie civil à Arlaud Irribaren, société de Saint-Maurice-La-Clouère. La réalisation des clôtures, verrières, jardins et loisirs est aussi made in Poitou. Enfin, les panneaux photovoltaïques ont été fabriqués par VMH, une entreprise châtelleraudaise. Bonus : leur conception elle-même est innovante : ils sont entièrement démontables et recyclables = empreinte environnementale plus faible 🌍.

Un joli potentiel

Au total, la centrale permet d’économiser 1 000 tonnes de CO2 chaque année. Avec une puissance installée de 2,87 MW, le parc produit environ 3 330 MWh par an. À combien de foyers alimentés en énergie cela correspond-il chaque année ? 700 par an, hors chauffage. Merci le « flotovoltaïque » ! Pour vous donner un ordre de grandeur, si tous les lacs artificiels de France, qui occupent 300 km², se convertissaient au photovoltaïque, ils pourraient couvrir les besoins de 3 millions de foyers. Alors, imaginez cette innovation essaimer aux quatre coins du pays !

À lire aussi sur le même sujet : « Comment fonctionne un panneau photovoltaïque ? »

Articles récents

Voir tous les articles