En raison des incertitudes qui pèsent sur le système énergétique français et européen, les souscriptions à un nouveau contrat sont temporairement suspendues.
HomeBlog Alterna et vous

Centrale Hydroélectrique du Bens : l’eau des Alpes convertie en électricité

En Savoie se trouve un prodige du secteur de l’énergie renouvelable… Entre Chambéry et Grenoble, dans le village d’Arvillard, pour être plus précis : c’est la centrale hydroélectrique du Bens ! Son nom vient de la rivière dont elle tire son énergie, le Bens. Conseil : pour ne pas passer pour un touriste, prononcez « binsse ». La centrale est exploitée par Hydrocop, producteur d’Alterna énergie. Et avant même d’être mise en service en 2020, elle était déjà récompensée par un prix 🏆, remis par une commission indépendante française (on vous en dit davantage plus bas – teaser). 

Au fil de la rivière 

Neuf personnes surveillent l’ouvrage à distance, dans un centre d’exploitation basé à 15 km. « On gère nous-même la centrale : nos équipes s’occupent de l’exploitation, de la maintenance, de l'amélioration des aménagements, » détaille Jean-Eric Carré, directeur général d’Hydrocop. Comment fonctionne-t-elle ? Grâce au débit et à la pression de l’eau. Cette dernière est déterminée par la hauteur de chute (c’est le principe de la cascade). Et à votre avis, quelle est la hauteur de celle du Bens ? 276 mètres ! Ben(s) oui, n’oubliez pas que nous sommes dans les Alpes.  

La centrale fonctionne au fil de l’eau. Comment ? Jean-Éric Carré nous donne quelques explications : « Contrairement à une centrale qui retient l’eau pour ensuite la relâcher, nous tirons simplement profit du débit naturel de la rivière, comme il arrive. » L’installation savoyarde produit 7 500 MWh par an, soit la consommation en électricité d’environ  7 500 personnes, hors chauffage. Au final, c’est 4 000 tonnes de CO2 économisées par an. Imaginez le nombre d’arbres qu’il faudrait planter pour arriver au même résultat : des dizaines, des centaines, des milliers ? 🌳 

Taillée sur-mesure 

La conception même de la centrale du Bens a été réfléchie pour être green. Son impact sur l’environnement est limité. C’est justement ce qui lui a valu, en plus de son potentiel énergétique, d’être retenue en 2016 par la CRE : la Commission de régulation de l’énergie (fin de l’insoutenable suspense). En effet, l’ouvrage ne nécessite aucun système de stockage d’eau et ne modifie que faiblement le débit de la rivière. Autrement dit : elle laisse les poissons tranquilles 🐠.  

En plus d’être modèle, l’installation est unique : « C’est un type de production d’électricité verte qui ne peut s’industrialiser, à la différence de l’éolien par exemple, précise Jean-Eric Carré. Chaque vallée est différente et nous devons nous adapter spécifiquement au site et à son environnement naturel. » Jusque dans les moindres détails, la centrale chouchoute son petit coin de nature.

Envie de soutenir un producteur local d’énergie en circuit court ? Avec Alterna, optez pour une offre d’électricité verte et locale directement issue de la centrale hydroélectrique du Bens, ou de chez le producteur local de votre choix. 

Quelques chiffres-clés

  • 7 500 MWh produits par an
  • 1 700 kW de puissance installée
  • L’équivalent de 7 500 habitants fournis en électricité par an (hors chauffage)
  • 4 000 tonnes de CO2 économisées par an
  • 276 mètres de hauteur de chute 


Sources

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la