En raison des incertitudes qui pèsent sur le système énergétique français et européen, les souscriptions à un nouveau contrat sont temporairement suspendues.
Retour
HomeBlog Parlons énergie
HomeBlog Parlons pro

Chauffage avec pompe à chaleur : avantages et inconvénients

Vous songez à installer prochainement une pompe à chaleur chez vous ? Votre décision est quasi prise, mais vous voulez y voir plus clair sur les avantages et les inconvénients que représente cette solution ? Alterna énergie vous dit tout sur les avantages et les inconvénients du chauffage par pompe à chaleur.  

Il n’existe pas un seul type de pompe à chaleur, mais plusieurs. Pour mieux appréhender les avantages et les inconvénients du chauffage par pompe à chaleur (PAC), un petit récapitulatif des solutions existantes s’impose. En effet, on distingue :  

  • Les pompes à chaleur aérothermiques (PAC Air-Air, PAC Air-Eau) qui créent de la chaleur grâce aux calories présentes dans l’air.
  • Les pompes à chaleur hydrothermiques (PAC Eau-Eau) assurent le chauffage en prélevant la chaleur dans l’eau, et plus particulièrement une nappe phréatique souterraine.
  • Les pompes à chaleur géothermiques utilisent quant à elles la chaleur du sol pour chauffer le logement.

Les avantages du chauffage par pompe à chaleur

Des économies importantes grâce à la PAC

C’est souvent l’argument principal, et c’est normal : il est de taille. L’installation d’une pompe à chaleur peut vous assurer des économies d’énergies importantes. Certains modèles de PAC, généralement géothermiques, permettent de réduire votre consommation de façon conséquente. On parle parfois d’une réduction de la facture énergétique de près de 70 %. Dans ces conditions et à l’heure où le prix de l’énergie peut être un poids pour de nombreux ménages, le chauffage par PAC peut s’avérer particulièrement avantageux.

Un impact limité sur l’environnement

Pour assurer le chauffage de votre logement, toute pompe à chaleur tire parti d’une énergie renouvelable et gratuite : air, eau, chaleur du sol… Elle vous permet par ailleurs d’être plus indépendant des énergies fossiles. Aussi, elle génère peu d’émissions de CO2. Même si sa fabrication a un impact (comme presque tout finalement) et qu’elle utilise de l’électricité pour fonctionner, son bilan carbone reste favorable, contrairement aux anciens types de chauffage (comme les vieilles chaudières). De ce fait, il s’agit d’une solution prisée dans le cadre de la transition énergétique.  

Une solution parfois 2-en-1

En fonction du type de chauffage par PAC choisi, vous pouvez bénéficier d’une solution de chauffage qui peut faire double emploi. Avec une PAC Air-Eau, vous pouvez, si vous le souhaitez, produire également votre eau chaude sanitaire. De même, certaines PAC Air-Air offrent une possibilité de rafraîchir votre logement pendant l’été en inversant son cycle de fonctionnement.

Un appareil éligible aux aides financières

Comme il s’agit d’équipements performants avec un impact limité sur l’environnement, les pompes à chaleur Air-Eau et géothermiques sont éligibles à MaPrimeRénov’. Cette aide publique, qui remplace l’ancien CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) vous permet de bénéficier d’une aide financière non négligeable pour les foyers les plus modestes. En effet, le montant de MaPrimeRénov’ dépend du niveau de revenus des ménages et de la localisation du logement où doit être installée la PAC. D’autres aides existent pour vous permettre de financer une partie de votre projet : prime énergie des fournisseurs d’énergie, aides des collectivités locales, TVA à taux réduit, chèque énergie… À savoir, toutes ces aides sont conditionnées par le respect de certaines exigences (installation par un professionnel certifié RGE, critères de performance énergétique…).

Chauffage par pompe à chaleur : une chose à savoir

Tous les avantages évoqués précédemment, notamment par rapport à la performance de l’équipement, ne sont valables que si votre logement est bien isolé. Il s’agit d’un impératif. Faire des économies d’énergie, c’est éviter de jeter de l’argent par les fenêtres. Or, dans une maison mal isolée, c’est bel et bien le chauffage qui passe par la fenêtre (enfin du moins par l’enveloppe du logement). Avant d’installer un chauffage par pompe à chaleur, il est donc nécessaire de faire le point sur l’état de l’isolation thermique de votre habitation.

Les inconvénients du chauffage par pompe à chaleur

Un chauffage d’appoint est parfois nécessaire

En fonction de la solution que vous choisissez, un chauffage d’appoint peut être vivement recommandé, voire impérativement recommandé. En effet, même si les pompes à chaleur sont de plus en plus performantes, il reste parfois nécessaire de les coupler à un autre système de chauffage (comme un chauffage au bois ou une chaudière à très haute performance énergétique). Ce dernier peut ainsi prendre le relai lorsque les températures négatives ne lui pas permettent pas d’atteindre ses pleines performances.

L’emplacement de la PAC n’est pas toujours facile à déterminer  

En effet, si elle présente de nombreux avantages, la pompe à chaleur a besoin d’un emplacement adapté pour assurer son fonctionnement. L’unité extérieure doit être disposée à l’abri du vent qui pourrait endommager son moteur. De même, on conseille généralement de ne pas l’installer directement sous un toit, car la neige ou le gel pourrait détériorer l’unité.  

Certaines pompes à chaleur sont bruyantes

De l’emplacement découle aussi une autre problématique qui est celle de sa nuisance sonore. Les pompes à chaleur aérothermiques s’avèrent en effet souvent bruyantes. Il convient donc de la placer dans un endroit éloigné de votre chambre, si vous êtes sensible au bruit. Il en va de même pour votre voisinage. Avec l’aide de votre installateur, tenter de trouver un bon compromis pour ne pas les déranger non plus.  

Le prix de la PAC apparaît souvent comme un frein

Même si, comme évoqué dans les avantages, le chauffage par PAC est très souvent éligible à différents dispositifs financiers pour alléger votre reste à charge, le coût initial peut freiner de nombreux particuliers. Ce prix varie en fonction de la solution choisie. D’après une étude de l’Ademe1 réalisée en 2018 :  

  • L’installation d’une PAC Air-Eau coûtait entre 6 419 € et 20 939 €, pour un prix médian de 12 668 €.
  • La pose d’une PAC Air-Air s’avère moins coûteuse, mais se situe néanmoins entre 3 321 € et 14 474 €, pour une médiane de 6 629 €.

Dans un souci d’objectivité, il convient de préciser que l’installation d’une pompe à chaleur est un investissement à voir sur le long terme. Si votre maison est bien isolée, elle vous permet de faire des économies d’énergie conséquentes. Son achat peut alors être rentabilisé en quelques années.

Sources :

Sources

Articles récents

Voir tous les articles

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la