HomeBlog RésidentsSobriété énergétique et économies d'énergieParlons carbone

Compensation carbone volontaire : comment ça marche ?

La compensation carbone volontaire s’inscrit dans une démarche de bilan carbone neutre : elle vise à financer des projets de réduction ou de séquestration de CO₂ pour contrebalancer vos émissions de gaz à effet de serre inévitables, induites par vos différentes activités (transport, alimentation…). Dans cet article, Alterna énergie vous explique tout sur la compensation carbone individuelle.

Qu’est-ce que la compensation carbone volontaire ?

La compensation carbone volontaire désigne le fait de financer des programmes de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de capture de CO₂ pour compenser ses propres émissions carbone. Pour un particulier ou une entreprise, il s’agit d’une action concrète, qui s’intègre en dernière étape d’une démarche de neutralité carbone, et qui permet ainsi de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique.

Compensation carbone obligatoire : ça existe ?  

Oui, les États signataires du protocole de Kyoto et certaines grandes entreprises ont l’obligation de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre. Dans l’Union européenne, par exemple, certains secteurs industriels, les compagnies aériennes et les producteurs d’énergie sont soumis au système d’échange de quotas d’émissions (SEQE), qui s’appuie sur un mécanisme de pollueur-payeur.

Que faire avant de compenser mes émissions de carbone ?

La compensation carbone volontaire s’inscrit dans le cadre d’une démarche plus globale, qui est celle de la neutralité carbone : elle intervient en toute dernière étape du processus. Avant de songer à compenser volontairement vos émissions, vous devez d’abord :  

  1. Évaluer vos émissions de carbone ;  
  2. Réduire au maximum votre impact environnemental.

Évaluer mes émissions de gaz à effet de serre

Vous pouvez avoir une estimation de votre empreinte carbone annuelle (en tonnes équivalent CO₂) en réalisant un bilan carbone individuel, gratuitement et en quelques minutes, sur des outils comme Nos Gestes Climat. Ce questionnaire comprend différentes questions relatives à vos habitudes de vie et de consommation.

Réduire mon impact environnemental

En fonction des résultats de votre bilan carbone, vous pouvez agir concrètement pour limiter au maximum vos émissions de CO₂. De nombreuses possibilités s’offrent à vous, par exemple :  

  • Améliorer la performance énergétique de votre logement (isoler la toiture, installer un chauffage à énergie renouvelable) ;  
  • Changer votre mode d’alimentation (manger moins de viande, privilégier les fruits et légumes locaux et de saison…) ;
  • Opter pour une mobilité douce (limiter les trajets en avion, opter pour le vélo plutôt que la voiture…) ;
  • Modifier certaines de vos habitudes de consommation (privilégier les achats de seconde main, réduire votre empreinte numérique…).  

Sachez que malgré tous vos efforts pour réduire vos émissions de CO₂, vous n’obtiendrez pas un bilan carbone neutre. En effet, nos actions et nos activités, même lorsqu’elles sont réalisées de manière écoresponsable, ne peuvent pas être 100 % neutres sur le plan environnemental (se nourrir, se déplacer…). Il restera donc certaines émissions résiduelles, qui sont incompressibles. C’est là qu’intervient votre démarche compensation carbone volontaire.

Compensation carbone volontaire : comment ça marche concrètement ?

Pour tendre vers votre objectif de zéro émission nette, vous pouvez contribuer à un programme de compensation volontaire, ouvert aux particuliers. En clair, cela consiste à financer le développement de projets de réduction ou de séquestration carbone. Cela peut s’effectuer via :

  • L’achat de crédits carbone : vous pouvez acheter un volume de crédits carbone correspondant à vos émissions résiduelles (1 crédit carbone = 1 tonne d’équivalent CO₂) auprès d’un organisme spécialisé.
  • Le financement d’un projet de compensation : cela consiste à soutenir financièrement et en direct, une fondation, une association ou une ONG qui œuvre pour le développement durable.  

Quelques exemples de projets de compensation carbone  

En tant que particulier engagé dans une démarche de compensation carbone, vous pouvez soutenir différents types de projets. Il peut s’agir de programmes en faveur de :  

La réduction des émissions carbone, avec des projets liés à :  

  • La production d’énergie renouvelable ;  
  • La réduction des déchets ;  
  • Le recyclage ;
  • L’efficacité énergétique des bâtiments ou des équipements…

La séquestration carbone, qui consiste à protéger ou à accroître les puits de carbone (c’est-à-dire des réservoirs naturels qui ont la capacité de capturer le CO₂) via :  

  • La plantation d’arbres ;
  • La gestion durable des forêts ;  
  • La préservation des océans ;  
  • La régénération des sols agricoles…

Comment choisir mon projet de compensation carbone volontaire ?

Différents labels ont été mis en place pour vous aider à identifier des organismes de compensation carbone certifiés, qui vous offrent certaines garanties (méthodologie pour mesurer et suivre les émissions de GES réduites ou séquestrées, transparence et vérifiabilité…).

Vous pouvez, par exemple, vous tourner vers :  

  • Le label Bas Carbone : premier cadre de certification climatique en France, ce label vous permet d’accéder à un catalogue de projets de compensation approuvés par le ministère de la Transition écologique.
  • Le Gold Standard : crée par l’organisation WWF, ce standard s’applique aux crédits carbone engagés pour des projets internationaux. Il prend en compte les co-bénéfices des actions menées (développement socio-économique, implication de la population locale…).
  • Le Verified Carbon Standard : initiée par l’organisation Verra, cette norme de certification des réductions d’émissions carbone est l’une des plus utilisées dans le monde. Elle garantit l’intégrité et la transparence de projets dans différents domaines (puits de carbone, agriculture…).

Le choix de votre projet de compensation carbone volontaire peut ensuite s’effectuer en fonction de vos valeurs ou de critères plus spécifiques (impact environnemental et social du projet, par exemple). Enfin, pensez à comparer les coûts et les modalités de participation au projet : ils peuvent varier d’un programme à l’autre.

FAQ

Comment fonctionne la compensation carbone ?

La compensation carbone consiste à soutenir financièrement un programme de réduction ou de séquestration carbone. Une compensation carbone s’effectue toujours après : Un bilan de vos émissions de gaz à effet de serre ; Des actions concrètes pour limiter au maximum ces dernières.

Est-ce que la compensation carbone est obligatoire ?

Pour les particuliers ou les petites et moyennes entreprises, la compensation carbone s’inscrit toujours dans une démarche volontaire : elle n’est donc pas obligatoire. En revanche, une compensation carbone obligatoire existe : elle concerne certains États ou de grandes entreprises situées dans les pays signataires du protocole de Kyoto.

Comment fonctionne la compensation carbone ?

La compensation carbone consiste à soutenir financièrement un programme de réduction ou de séquestration carbone. Une compensation carbone s’effectue toujours après : Un bilan de vos émissions de gaz à effet de serre ; Des actions concrètes pour limiter au maximum ces dernières.

Est-ce que la compensation carbone est obligatoire ?

Pour les particuliers ou les petites et moyennes entreprises, la compensation carbone s’inscrit toujours dans une démarche volontaire : elle n’est donc pas obligatoire. En revanche, une compensation carbone obligatoire existe : elle concerne certains États ou de grandes entreprises situées dans les pays signataires du protocole de Kyoto.

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Sources

Pour aller plus loin

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la
Alterna énergie
L'énergie est notre avenir, économisons-la
* écart moyen de -22% constaté à la date de souscription entre le prix du kWh HT du TRV (tarif réglementé de vente) et le prix du kWh HT de l'offre électricité verte 100% locale d’Alterna énergie.