HomeBlog RésidentsTout sur le gazLe B.A.-BA de l'énergie

Consommation de gaz moyenne : où se situe la France ?

En moyenne, un foyer français consomme entre 11 000 et 12 000 kWh de gaz par an. Ces chiffres cachent cependant de nombreuses disparités. En fonction de votre logement, de vos habitudes et de vos usages, votre consommation annuelle peut fluctuer du simple au double. Comment la calculer ? Comment la réduire ? Voici toutes les clés pour suivre vos consommations de gaz et alléger vos factures.

Une consommation moyenne de gaz qui varie en fonction de l’utilisation

Votre consommation moyenne de gaz dépend d’abord de l’utilisation que vous en faites. En effet, le gaz (ou biogaz) peut être utilisé pour :

  • Le chauffage ;
  • La cuisson ;
  • La production d’eau chaude sanitaire.

De façon logique, plus vous multipliez les usages et plus votre consommation moyenne de gaz est susceptible d’être élevée. À l’année, la consommation de gaz est en moyenne de :

  • 660 kWh pour la cuisson ;
  • 3 100 kWh pour l’eau chaude ;
  • 14 000 kWh pour le chauffage (surface chauffée inférieure à 200m2)1.

Notez que cette consommation moyenne de gaz varie en fonction des saisons : si vous utilisez le gaz seulement pour vous chauffer, votre consommation est forcément plus importante l’hiver que l’été. À l’inverse, si vous l’utilisez pour la cuisson ou la production d’eau chaude seule, votre consommation ne varie pas vraiment au cours de l’année.

Découvrez nos offres


Une consommation moyenne de gaz qui dépend du type de foyer

La CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) estime qu’un foyer consomme en moyenne 11 200 kWh de gaz par an. Outre les usages auxquels elle est destinée, cette consommation de gaz peut varier en fonction de nombreux éléments relatifs au logement et à ses habitants, tels que :

  • La superficie du logement ;
  • Son orientation (apports de chaleur du soleil ou non) ;
  • La qualité de l’isolation ;
  • La performance énergétique des équipements (type de chaudière, type de régulation...) ;
  • Le nombre d’occupants ;
  • Leurs habitudes (température de consigne, par exemple)...

Ainsi, une grande maison très bien isolée, orientée au sud et équipée d’une chaudière très performante peut avoir une consommation moyenne de gaz inférieure à celle d’une petite maison ancienne, orientée au nord et disposant d’une vieille chaudière.

Comment connaître ma consommation annuelle de gaz ?

Plusieurs solutions vous permettent aujourd’hui d’avoir une idée de votre consommation annuelle de gaz :

  • Outils de votre fournisseur de gaz : votre fournisseur met souvent à votre disposition des outils (espace client, application...) vous permettant d’obtenir une estimation de votre consommation moyenne.
  • Espace client GRDF : grâce au déploiement du compteur intelligent Gazpar, vous disposez d’informations précises sur votre consommation de gaz. Elles sont disponibles sur votre espace client GRDF.
  • Facture de gaz : une consommation annuelle de référence (CAR) est toujours indiquée sur votre facture de gaz.

Choisir son offre de gaz : la solution pour faire des économies

Pour calculer le montant de votre facture mensuelle, votre fournisseur multiplie la quantité de gaz consommée par le prix du kWh de gaz, avant d’ajouter le coût de l’abonnement et certaines taxes. En clair, plus vous consommez de gaz et plus votre facture d’énergie est élevée. Il est donc important de bien sélectionner votre offre de gaz et votre fournisseur.

Parmi les critères à prendre en compte lors du choix de votre offre, soyez particulièrement attentif aux éléments suivants :

  • Le prix du kWh (prix fixe ou non) ;
  • Le tarif de l’abonnement ;
  • Le type de gaz proposé (offre verte et locale, par exemple) ;
  • La qualité du service client ;
  • Les services complémentaires proposés par le fournisseur.

Sachez que depuis le 30 juin 2023, les tarifs réglementés du gaz naturel n’existent plus. La CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) publie ainsi chaque mois un prix repère de vente de gaz naturel pour orienter les consommateurs. L’occasion pour vous de :

  • Comparer les offres de gaz disponibles ;
  • Souscrire à une nouvelle offre de votre choix (gaz vert, par exemple) ;
  • Favoriser vos économies d’énergie.

Quelles autres solutions pour réduire sa consommation de gaz ?

D’autres solutions peuvent vous permettre de réduire votre consommation de gaz naturel :

  • Entretenir régulièrement votre chaudière à gaz ;
  • Régler correctement la pression de l’eau ;
  • Mettre en place un thermostat ;
  • Choisir une chaudière à haut rendement ;
  • Améliorer l’isolation du logement ;
  • Adopter les écogestes.

Entretenir sa chaudière gaz

Un mauvais entretien de votre chaudière peut être source d’une consommation anormale de gaz. L'ADEME évalue à 12 % la surconsommation de gaz due à une chaudière encrassée2. Afin d’éviter les accidents, un entretien annuel réalisé par un professionnel est obligatoire depuis 2009. Entretenir régulièrement votre chaudière vous permet ainsi de réduire votre consommation de gaz, d’éviter les pannes et de prolonger la durée de vie de votre équipement.

Régler la pression de l’eau

Une baisse ou une hausse de pression de l’eau dans votre chaudière peut entraîner une augmentation de la consommation de gaz. La pression idéale est estimée entre 1 et 1,5 bar, avec un minimum aux alentours de 0,6 bar. Vous pouvez vous référer à la documentation de votre appareil pour connaître le niveau de pression le mieux adapté dans votre cas. Le manomètre présent sur toutes les chaudières indique la pression. Il est dans la zone rouge ? Faites appel à un professionnel pour vérifier votre chaudière.

Installer un thermostat multizone

Le thermostat multizone permet de gérer la température selon les pièces. La chaudière gaz se déclenche lorsque la température ressentie par une sonde est au-dessous de la consigne. Baisser de 1°C la température de son logement permet de réaliser jusqu’à 7 % d’économies d’énergie3. Quand on sait que le chauffage représente 80 % de la consommation de gaz d’un ménage, cela vaut la peine de réduire la température de son chauffage.

Opter pour une chaudière à haut rendement

Les chaudières à condensation consomment entre 15 à 25 % de moins que les chaudières classiques ou à basse température. Elles fonctionnent en récupérant la vapeur d’eau générée par la combustion du gaz. Ces chaudières, plus modernes, peuvent donc vous aider à réduire votre consommation moyenne de gaz.

Isoler son habitation

Selon l’Ademe4, les travaux d’isolation thermique sont l’action la plus efficace pour réduire les dépenses en chauffage. Les travaux à entreprendre sont, par ordre d’efficacité :

  • L’isolation des combles ou de la toiture (25 à 30 % des pertes de chaleur) ;
  • L’isolation des murs (par l’extérieur ou l’intérieur - 20 à 25 % des déperditions) ;
  • Le remplacement des simples vitrages (10 à 15 % d’économies possibles) :
  • L’isolation du plancher bas (7 à 10 % des pertes de chaleur).

La rénovation énergétique des logements est encouragée par l’État avec des dispositifs de soutien financier comme :

  • Ma Prime Rénov’ ;
  • L’éco-prêt à taux zéro ;
  • Les primes CEE (issue des certificats d’économie d’énergie) ;
  • La TVA réduite à 5,5 % ;
  • Les aides des collectivités locales (ville, département ou région).

Pour en bénéficier, les travaux doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Adopter les écogestes

Pour réduire votre consommation de gaz, vous pouvez aussi changer vos comportements et multiplier les écogestes simples à adopter.

  • Purger vos radiateurs régulièrement ;
  • Laisser un espace dégagé autour de vos radiateurs ;
  • Régler le thermostat de l’eau chaude à 55°C ;
  • Diminuer le temps passé sous la douche ;
  • Réduire le nombre de bains ;
  • Utiliser des couvercles lors de la cuisson de vos aliments afin d’éviter les déperditions d’énergie...

Chacun peut agir à son échelle. La consommation moyenne de gaz dépend de nombreux facteurs. Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour suivre vos consommations, détecter d’éventuelles surconsommations et réduire votre facture de gaz.

FAQ

Quel est le montant de la facture de gaz par mois ?

Le montant d’une facture de gaz mensuelle dépend de deux principaux éléments : la consommation du foyer et le tarif proposé par le fournisseur de gaz. Exemple : si vous consommez 14 000 kWh de gaz pour le chauffage seul, avec un tarif moyen de 0,08218 € TTC/kWh (source : CRE), votre facture annuelle s’élève à environ 1 150 € (14 000 x 0,08218 = 1 150) en 2023, soit près de 95 € par mois. Selon votre offre, le montant de votre facture peut être lissé sur l’année ou varier chaque mois.

Quel est l’impact de l’isolation sur la consommation moyenne de gaz ?

Un logement mal isolé, construit avant 1975, nécessite une consommation de gaz d’environ 30 % supérieure à celle d’une habitation récente, datant d’après 2005. Bâtis avant la mise en place des premières réglementations thermiques, ces logements sont connus sous le nom de « passoires énergétiques » et accueillent, le plus souvent, des familles touchées par la précarité énergétique. Pour réduire la consommation de gaz d’un logement, il est donc souvent recommandé d’améliorer l’isolation (toiture, murs, fenêtres, planchers bas...).

Quel est le montant de la facture de gaz par mois ?

Le montant d’une facture de gaz mensuelle dépend de deux principaux éléments : la consommation du foyer et le tarif proposé par le fournisseur de gaz. Exemple : si vous consommez 14 000 kWh de gaz pour le chauffage seul, avec un tarif moyen de 0,08218 € TTC/kWh (source : CRE), votre facture annuelle s’élève à environ 1 150 € (14 000 x 0,08218 = 1 150) en 2023, soit près de 95 € par mois. Selon votre offre, le montant de votre facture peut être lissé sur l’année ou varier chaque mois.

Quel est l’impact de l’isolation sur la consommation moyenne de gaz ?

Un logement mal isolé, construit avant 1975, nécessite une consommation de gaz d’environ 30 % supérieure à celle d’une habitation récente, datant d’après 2005. Bâtis avant la mise en place des premières réglementations thermiques, ces logements sont connus sous le nom de « passoires énergétiques » et accueillent, le plus souvent, des familles touchées par la précarité énergétique. Pour réduire la consommation de gaz d’un logement, il est donc souvent recommandé d’améliorer l’isolation (toiture, murs, fenêtres, planchers bas...).

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Pour aller plus loin

Tags

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la
Alterna énergie
L'énergie est notre avenir, économisons-la
* écart moyen de -22% constaté à la date de souscription entre le prix du kWh HT du TRV (tarif réglementé de vente) et le prix du kWh HT de l'offre électricité verte 100% locale d’Alterna énergie.