En raison des incertitudes qui pèsent sur le système énergétique français et européen, les souscriptions à un nouveau contrat sont temporairement suspendues.
Retour
HomeBlog Parlons énergie
HomeBlog Parlons pro

L'éolienne domestique, un choix judicieux ?

Une petite éolienne de jardin, ça vous dit ? Avec un peu de place et quelques efforts, c’est possible. Éolienne verticale ou horizontale ? Permis de construire ou pas ? À quel prix ? Suivez notre guide pour tout savoir sur les éoliennes destinées aux particuliers.

Installation d’une éolienne domestique : pourquoi ?

Et si vous aviez votre petit moulin à vent perso pour vos tartines le matin ☕ ? Pas pour fabriquer la farine de votre pain, mais pour votre électricité ! Avec une éolienne pour particulier vous allez pouvoir profiter d’une énergie renouvelable faite maison.

Indépendance et énergies renouvelables

À domicile, une éolienne vous permet de produire votre propre électricité, ou une partie de votre propre électricité. Un pas de plus vers l’indépendance énergétique…donc moins de dépendance aux prix du marché de l’énergie notamment.  

Avoir sa mini-éolienne à la maison, c’est aussi une manière de contribuer, à sa petite échelle, à la transition énergétique, avec une source d’énergie renouvelable : le vent.

Vivent les petites éoliennes

On vous arrête tout de suite : n’imaginez pas un mât de 80 mètres de haut au beau milieu de votre jardin, surplombé par des pales de 30 mètres de long. On entend par éolienne domestique une machine montée sur un mât de 10 à 35 mètres de haut, de petite ou moyenne puissance : 0,1 à 36 kW. Selon l’Ademe, agence de la transition écologique, une petite éolienne peut produire entre 1 000 et 3 000 kWh par kW installé, par an. Ça dépend de la qualité du site, du modèle...  

Éolienne verticale ou horizontale : quels types d’éoliennes domestiques ?

Vous pouvez trouver deux grands types d’éolienne pour particulier : l’éolienne verticale et l’éolienne horizontale. Celle que vous connaissez déjà forcément, c’est celle à axe horizontal.

L’éolienne à axe horizontal

L’éolienne à axe horizontal, vous la croisez régulièrement au bord des routes. C’est la plus courante, aisément reconnaissable à ses longues pales qui fendent l’air. Il en existe des modèles très variés, qui différent par leur taille et leur puissance notamment. Certaines peuvent même être installées sur un toit ! Une petite voisine pour votre girouette 🐓

L’éolienne à axe vertical

Il y a aussi l’éolienne verticale. Elle est moins chère, moins imposante, moins volumineuse, moins bruyante (et son design est sympa, non ?). Elle s’adapte à des vents très faibles et, en zone urbaine, elle convient mieux que son homologue. Mais…son rendement est moins bon. Eh oui, sinon ce serait trop beau.  

Une éolienne domestique, c’est possible partout ?

Évidemment, si vous vivez au cœur d’une grande ville, dans un appartement avec pour seul extérieur un balconnet, il va peut-être falloir oublier ce projet d’installation d’éolienne verticale ou horizontale. De nombreuses possibilités existent néanmoins, soumises à plusieurs conditions.

Avoir une maison avec jardin, de préférence

Pour installer une éolienne et tirer profit de l’énergie générée, mieux vaut vivre dans une maison, dotée d’un grand terrain. En effet, une éolienne doit être éloignée des « frontières » de votre jardin d’une distance au moins égale à la moitié de sa hauteur 🤔. Allez, on vous aide : par exemple, pour une éolienne de 8 mètres de haut, il faut disposer d’au moins 4 mètres entre l’éolienne et la limite de votre terrain.  

Bénéficier de vents favorables

Quel que soit le type d’éolienne pour lequel vous optez, il faudrait réaliser au préalable un bilan d’exposition aux vents : vent régulier, assez fréquent, d’une vitesse suffisante, absence de turbulences… L’idée est de garantir le rendement nécessaire pour répondre à vos besoins. Dans le Finistère par exemple, vous ne devriez pas avoir trop de difficultés pour trouver du vent. En plein cœur de la Bourgogne revanche, l’idéal serait d’habiter sur une colline ! La bonne nouvelle, c’est que la vitesse et la fréquence des vents sont plus importantes en hiver, quand la demande en électricité est forte.  

Attention aux zones protégées

Dans tous les cas, l'installation d'une éolienne domestique est interdite dans les parcs nationaux et les réserves naturelles, dans les zones militaires, dans certaines zones protégées au titre du patrimoine historique. Il existe aussi des réglementations locales spécifiques. Pour être sûr de votre coup et ne pas dépenser d’énergie (ahah) pour rien, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.

Comment installer une éolienne chez un particulier ?

Éolienne verticale ou horizontale ? Vous avez fait votre choix d’équipement ? Reste à l’installer…une fois les autorisations obtenues.

Un professionnel pour votre éolienne de jardin 🏡

Un mât, un rotor composé de pâles et d’un moyeu, un onduleur… Si vous ne comprenez rien au fonctionnement d’une éolienne domestique, c’est peut-être le signe qu’il va falloir faire appel à un professionnel pour l’installer, non ? Il est temps de demander des devis. Et si vous avez un ami qui a un ami qui…n’hésitez pas à aller à la pêche aux recommandations.

Permis de construire ou pas ?

En fonction de la taille de votre éolienne verticale ou horizontale, les démarches administratives varient.

Pour une éolienne de moins de 12 mètres de haut :  

  • Vous n’avez pas d’autorisation à obtenir, sauf si vous vous trouvez dans un secteur protégé pour son patrimoine historique.

Si vous avez choisi un modèle de plus de 12 mètres :  

  • Vous avez l’obligation de demander un permis de construire à votre mairie.
  • Votre éolienne est soumise à la réglementation relative aux installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE).  
  • Pour une puissance totale installée inférieure à 20 mégawatts, vous devez effectuer une déclaration au titre des ICPE 
  • Pour une puissance totale installée à partir de 20 mégawatts, il faut obtenir une autorisation au titre des ICPE.

Où installer son éolienne domestique ?

Eh oui, votre mini- éolienne, vous allez la mettre où chez vous ? Bruit, réglementation, voisinage, câblage électrique : il faut penser à tout.

Éolienne domestique : choisir le bon spot

Évidemment, pour profiter de l’énergie éolienne, mieux vaut opter pour un site exposé au vent. Mais d’autres facteurs doivent être pris en compte pour installer une éolienne chez vous. D’abord, ça fait du bruit : la voulez-vous vraiment sous la fenêtre de votre chambre ? Au fond du jardin alors ? Attention, plus elle est éloignée du bâtiment à alimenter en électricité, plus le câblage va coûter cher. C’est l’heure du compromis !

Pensez à vos voisins

On vous l’a dit tout à l’heure, une éolienne chez un particulier doit obligatoirement être située à une certaine distance des limites de votre parcelle. Eh oui, vos voisins non plus n’ont pas nécessairement envie de tomber sur les pales d’une éolienne en ouvrant leurs volets. Il s’agit de réduire tout forme de nuisance pour eux, sonore par exemple. Et si vous passiez les voir pour leur parler de votre projet ? (c’est le moment de sortir votre meilleure recette de cookies 😇)  

Quel est le prix d’une éolienne domestique ?

Le prix d’une éolienne pour un particulier varie en fonction de nombreux facteurs. Et puisqu’on parle argent, saviez-vous que vous pouvez vendre votre surplus d’électricité ?

Des prix variables

Il existe des petits modèles à monter soi-même pour quelques milliers d’euros. Mais les prix peuvent grimper jusqu’à 30 ou 40 000 euros pour une installation particulièrement performante, en comptant la main d’œuvre. Le montant va dépendre notamment de la hauteur de l’éolienne, du type de technologie, de la puissance ou encore du câblage électrique entre l’ouvrage et la maison.

Revente de l’électricité produite

Si votre maison se trouve dans une zone de développement éolien (ZDE), vous avez la possibilité de revendre le surplus de production d’énergie renouvelable (ou son intégralité) de votre éolienne verticale ou horizontale en l’injectant sur le réseau national. Oui, oui faire profiter de votre électricité-maison à d’autres Français. C’est le dispositif dit d’« obligation d’achat ». Bien sûr, pour ce faire, l’installation doit être raccordée au réseau électrique.

Convaincu ? Foncez ! Sinon, il y a d’autres moyens d’encourager la production d’énergie renouvelable…en optant pour un fournisseur d’électricité verte et locale (on sait, vous nous avez vus venir avec nos gros sabots 😉). Vous pourrez même choisir LE parc éolien que vous souhaitez soutenir.

À lire aussi sur le même sujet : « Comment les éoliennes produisent de l’électricité ? » , « Parc éolien : le géant vert de Beaucaire », « Parc éolien d’Erbray : maître du vent en Loire-Atlantique », « Parc de Port-Saint-Louis-du-Rhône : pionnier du circuit-court éolien rhodanien ».

Sources

Articles récents

Voir tous les articles

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la