HomeBlog RésidentsSobriété énergétique et économies d'énergieConstruction et rénovation

RE2020 : comment s’applique la méthode de calcul ?

Le calcul de la RE2020 (Réglementation Environnementale) prend en compte les besoins et les consommations énergétiques, l’empreinte carbone et le niveau de confort d’été du futur bâtiment. Alors, concrètement, comment obtient-on une maison RE2020 ? Dans cet article, Alterna énergie vous explique ce qu’il faut savoir sur la méthode de calcul désormais appliquée pour toutes les constructions neuves.

Comment s’effectue le calcul de la RE2020 ?

La méthode de calcul liée à l’atteinte des objectifs de la RE2020 est toujours réalisée par le biais d’un logiciel spécifique, agréé pour la Réglementation Environnementale. Pour ce faire, le professionnel en charge de la maîtrise d’œuvre entre dans le logiciel un ensemble de données, relatives à 3 aspects de la future construction :

  • Énergie (évaluation des besoins du bâtiment et des consommations énergétiques) ;
  • Empreinte carbone (impact des énergies consommées, des produits de construction...) ;
  • Confort d’été (niveau d’inconfort perçu pendant les fortes chaleurs).

Le calcul s'effectue sur la base de simulations, liées aux caractéristiques du futur logement et prenant en compte l’ensemble de son cycle de vie. Le résultat du calcul va ainsi varier en fonction de nombreux éléments, tels que :

  • Ses dimensions ;
  • Son orientation ;
  • La performance thermique des matériaux ;
  • L’efficacité des systèmes énergétiques ;
  • Le climat de la région ;
  • Des scénarios d’occupation du logement...

Quels sont les éléments pris en compte dans la méthode RE2020 ?

Contrairement à la RT2012 (Réglementation Thermique) qui la précédait, la RE2020 fait évoluer les méthodes de calcul nécessaires à la construction d’une maison neuve. Le calcul intègre ainsi :

  • La mesure des besoins bioclimatiques ;
  • Le calcul des consommations d’énergie primaire ;
  • La mesure de l’impact sur le changement climatique ;
  • Le calcul du degré-heure d’inconfort.

Mesure des besoins bioclimatiques

Le coefficient Bbio (besoin bioclimatique) sert à estimer la qualité énergétique du bâtiment. Il souligne sa capacité à répondre à certains besoins des occupants du logement, sans avoir besoin de recourir à l’énergie ou aux équipements qui le composent (capacité à garder naturellement la chaleur ou la fraîcheur, éclairage naturel disponible…). Les besoins bioclimatiques sont calculés sur la base d’un nombre de points qui prend en compte les besoins en :

  • Chauffage ;
  • Refroidissement ;
  • Éclairage artificiel.

Le calcul des besoins bioclimatiques vise ainsi à construire un logement reprenant les codes de l’architecture bioclimatique. Cela passe, par exemple, par des choix relatifs à :

  • La dimension de la maison ;
  • L’orientation ;
  • La disposition des pièces…

En clair, la RE2020 incite à concevoir savoir des bâtiments sobres en énergie.

Calcul des consommations d’énergie primaire

Afin d’obtenir un logement à très haute performance énergétique, la nouvelle Réglementation Environnementale considère évidemment les consommations d’énergie primaire du bâtiment. Sur ce plan, la méthode RE2020 distingue :

  • La consommation totale ;
  • La consommation non renouvelable.

Consommation totale

Exprimée en kWhep/m².an, la consommation d’énergie primaire (Cep) totale dépend de l’efficacité énergétique des équipements installés pour répondre aux besoins des occupants du logement. Ici, le calcul ne prend pas en compte les consommations d’énergies renouvelables produites sur place, mais seulement celles dont l’énergie a été importée. La méthode RE2020 considère 5 différents usages :

  • Chauffage ;
  • Refroidissement ;
  • Eau chaude sanitaire ;
  • Éclairage ;
  • Auxiliaires (ventilation, par exemple).

Avec cet indicateur, l’objectif est de limiter la consommation totale d’énergie afin d’obtenir le bâtiment le plus économe et performant possible.

Consommation non renouvelable

Autre nouveauté dans le calcul de la RE2020, l’indicateur Cep,nr, exprimé également en kWhep/m².an. Cette mesure ne s’attarde que sur les vecteurs énergétiques non renouvelables ou non issus de récupération utilisés pour répondre aux besoins énergétiques des occupants du bâtiment (chauffage, refroidissement, ECS…). L’objectif de cet indicateur est de favoriser autant que possible le recours aux énergies renouvelables ou de récupération afin de limiter l'utilisation d’autres sources d’énergie.

Mesure de l’impact sur le changement climatique

Grand tournant dans les normes de construction, la nouvelle Réglementation Environnementale considère également l’impact du logement sur le changement climatique dans son calcul. La formule dédiée distingue plusieurs mesures :

  • L’impact des consommations d’énergie et d’eau ;
  • L’impact des composants et du chantier.

Impact des consommations d’énergie et d’eau

L’impact des consommations d’énergie et d’eau est basé sur une simulation des consommations qui pourraient être effectuées durant toute la période d’exploitation du bâtiment. Le calcul doit permettre d’estimer :

  • Les émissions de gaz à effet de serre générées par la consommation d’énergie (kWh d’électricité, consommation de chauffage…) ;
  • Les consommations et rejets d’eau (traitement des eaux usées, gestions des eaux pluviales…).

Impact des composants et du chantier

L’impact des composants et du chantier est un indicateur clé dans le calcul environnemental de la norme RE2020 : on parle d’un indicateur icconstruction. La méthode est ici basée sur une analyse du cycle de vie qui permet d’estimer les impacts environnements des produits et des systèmes qui composent la maison (appelés “composants”) et leur mise en œuvre (qualifiée “chantier”).

Les composants

Le calcul de la norme RE2020 considère ainsi toutes les émissions de gaz à effet de serre générées par les composants (isolant, béton, équipement de chauffage…) à chaque étape de leur cycle de vie :

  • L’extraction des matières premières ;
  • Leur fabrication ;
  • Leur transport ;
  • Leur mise en œuvre ;
  • Leur éventuel renouvellement ;
  • Leur fin de vie et leur recyclage.

Le calcul est ici basé sur une durée de vie du bâtiment de 50 ans. Toutes les informations nécessaires à la mesure de cet indicateur sont disponibles via des FDES (Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire) ou des PEP (Profil Environnemental Produit). Une FDES contient, par exemple : une durée de vie de référence du produit, les étapes du cycle de vie, ses impacts environnementaux, les impacts évités sur 50 ans...

Le chantier

Le calcul de la RE2020 prend aussi en compte toutes les émissions de gaz à effet de serre générées lors du chantier, à savoir celles liées :

  • Aux consommations d’énergie (électricité utilisée sur le chantier, par exemple) ;
  • Aux consommations et rejets d’eau (eau potable utilisée) ;
  • À l’évacuation et au traitement des déchets (carburant utilisé pour les engins de chantier).

Calcul du degré-heure d’inconfort

Autre différence entre la RE2020 et la réglementation thermique précédente : la prise en compte d’un indicateur Degrés-Heure (DH). Au-delà de 26° C la nuit et au-dessus de 26 à 28° C pendant la journée, une habitation est jugée inconfortable selon la nouvelle norme. Avant même la construction du logement, cet indicateur est ainsi calculé pour faire état des degrés d’inconfort perçus par les occupants, à chaque heure, pendant la période estivale.

La conception du logement doit permettre d’obtenir un résultat inférieur à une valeur DH maximale, qui dépend de différents éléments (zone climatique, par exemple). Cet indicateur permet de considérer l’impact du changement climatique sur le bâtiment, à l’heure où les vagues de canicule sont de plus en plus fréquentes.

Réglementation Environnementale : quels avantages pour les occupants ?

La méthode de calcul RE2020 permet d’obtenir un logement qui présente de nombreux avantages pour ses occupants :

  • Une faible consommation énergétique ;
  • Un confort toute l’année ;
  • Une empreinte carbone réduite ;
  • Un bien valorisé sur le marché immobilier.

Une faible consommation d’énergie

Avec la prise en compte des besoins bioclimatiques et une optimisation des consommations énergétiques, la maison RE2020 est particulièrement économe en énergie. De ce fait, la facture d’énergie des occupants est très réduite.

Une maison confortable toute l’année

Comme la méthode de calcul RE2020 prend en compte un degré-heure d’inconfort, calculé en fonction des périodes de forte chaleur, le logement est censé être plus confortable pour ses occupants l’été. Une isolation thermique optimale permet quant à elle de garantir le confort l’hiver.

Une empreinte carbone réduite

Les produits de construction, les équipements installés et leur mise en œuvre sont spécifiquement choisis pour réduire au maximum l’impact du logement sur le climat, et cela sur l’ensemble de son cycle de vie. À ce titre, le logement dispose d’une empreinte carbone réduite par rapport aux logements construits avant la RE2020.

Un bien mieux valorisé sur le marché de l’immobilier

Puisqu’elle est très économe en énergie et qu’elle est plus respectueuse de l’environnement, la maison RE2020 sera beaucoup mieux valorisée en cas de vente. Ses performances énergétiques et environnementales sont des arguments à mettre en avant lors d'une négociation avec de potentiels acquéreurs.

FAQ

Comment s’applique la RE2020 ?

La RE2020 est une norme de construction qui s’applique à tous les bâtiments neufs depuis le 1er janvier 2022. Elle précise toutes les caractéristiques thermiques et environnementales des nouvelles constructions.

Comment calculer la RE2020 ?

La méthode de calcul mise en place pour la RE2020 intègre de nombreuses données relatives : Aux besoins bioclimatiques ; À la consommation d’énergie primaire (totale et non renouvelable) ; À l’impact sur le changement climatique (lié à la consommation d’énergie, aux composants et au chantier) ; Au confort d’été.

Comment s’applique la RE2020 ?

La RE2020 est une norme de construction qui s’applique à tous les bâtiments neufs depuis le 1er janvier 2022. Elle précise toutes les caractéristiques thermiques et environnementales des nouvelles constructions.

Comment calculer la RE2020 ?

La méthode de calcul mise en place pour la RE2020 intègre de nombreuses données relatives : Aux besoins bioclimatiques ; À la consommation d’énergie primaire (totale et non renouvelable) ; À l’impact sur le changement climatique (lié à la consommation d’énergie, aux composants et au chantier) ; Au confort d’été.

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Sources

Pour aller plus loin

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la
L'énergie est notre avenir, économisons-la
* -22 % sur le prix du kWh hors taxes et contributions garanti pendant 12 mois.