Attention : pour bénéficier des aides gouvernementales vous devez compléter au plus vite votre attestation d’éligibilité, disponible ici
HomeBlog Sobriété énergétique et économies d'énergie

Réglage température chauffe-eau : les bonnes pratiques

Située entre 55 et 60°C, la température du ballon d'eau chaude doit permettre d'apporter un certain confort tout en optimisant la dépense énergétique. Alors, comment régler la température de son chauffe-eau ? Comment faire le réglage d’un thermostat allant de 1 à 5 ? Quelles sont les correspondances des graduations du thermostat ? Dans cet article, Alterna énergie vous explique tout sur ce sujet.

Comment régler la température de son chauffe-eau ?

Le réglage de la température du chauffe-eau doit s’effectuer de manière à vous offrir une eau située entre 55 et 60 °C. C’est la température idéale pour vous apporter à la fois un certain confort et assurer vos économies d’énergie. En effet, une eau trop chaude ou trop froide peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé ou sur votre facture énergétique.  

  • Une eau trop froide peut être à l’origine du développement de bactéries qui peuvent entraîner des risques de légionellose (une infection pulmonaire qui peut être grave).
  • Une eau trop chaude peut quant à elle présenter des risques de brûlures, favoriser les dépôts de calcaire et entraîner une surconsommation électrique du chauffe-eau.  

Alors pas de doute, on ne rigole pas avec la température du ballon d’eau chaude ! On fait le nécessaire pour maintenir une eau chaude sanitaire à une température située entre 55 et 60°C. Mais, alors, comment faire ? C’est ce que nous vous expliquons dans la suite de cet article.  

Comment faire le réglage de la température de mon chauffe-eau ?

Le réglage de la température de votre ballon d’eau chaude dépend du type de thermostat intégré à votre équipement de production d’eau chaude sanitaire. En effet, on distingue plusieurs types de thermostats et de molettes permettant d’assurer le réglage de la température :  

  • le thermostat mécanique :  
  • avec une molette graduée indiquant avec les températures,
  • avec une molette graduée de 1 à 5,  
  • avec une molette de type + ou - ;
  • le thermostat connecté, qui permet de contrôler l’équipement de production d’eau chaude à distance.  

Si les thermostats électroniques ou connectés sont très faciles à régler grâce à leur interface ou leur application, cela peut parfois être plus compliqué pour les modèles mécaniques. C’est particulièrement le cas avec les molettes allant de 1 à 5 ou les molettes avec des sigles + ou -. C’est pour cette raison que nous allons spécifiquement nous intéresser à ces dernières.  

Avant toute chose : couper l’alimentation du chauffe-eau électrique

Avant de vous lancer dans le réglage de la température de votre chauffe-eau, il est impératif de couper l’alimentation électrique de l’appareil. Pour cela, il est généralement nécessaire de vous rendre au niveau de votre compteur électrique. Il convient alors de mettre le contacteur de votre ballon d’eau chaude en position 0 pour couper son alimentation en électricité ou de couper tout le courant (dans les logements anciens). Une fois que cela est fait, vous pouvez vous rendre au niveau de la cuve du chauffe-eau : c’est ici que vous pourrez réaliser vos réglages de température.

En cas de doute : n’hésitez pas à faire appel à un professionnel

Si vous avez le moindre doute concernant le réglage de la température de votre chauffe-eau, n’hésitez pas à contacter un professionnel. Il en va de votre santé ainsi que de vos économies d’énergie. Alors ne si vous ne vous sentez pas de faire les réglages de température vous-même, confiez cette tâche à un spécialiste.

Comment faire le réglage d’un thermostat de chauffe-eau allant de 1 à 5 ?

Voici les étapes à suivre avec ce type de thermostat mécanique :

  1. Lorsque vous vous trouvez face à un thermostat de ballon d’eau chaude avec une graduation allant de 1 à 5, vous devez placer le curseur sur la position 3.  

Mais, attendez, le réglage de la température du chauffe-eau ne s’arrête pas là. En effet, contrairement à une molette indiquant les températures ou un thermostat électronique, la molette graduée est plutôt imprécise.  

  1. Il convient alors de faire des tests après le réglage, pour vérifier la température. Équipez-vous d’un thermomètre pour mesure la température de l’eau chaude à la sortie d’un robinet. Faites attention à ne pas vous brûler.  
  • Vous constatez une température inférieure à 55 °C ? Positionnez le curseur vers le 4 pour augmenter la température.  
  • L’eau dépasse les 60 °C ? Placez le curseur légèrement vers le 3 pour réduire la température.  
  1. Vérifiez à nouveau la température en passant le thermomètre sous l’eau chaude.

Quelle est la correspondance de graduation d’un thermostat chauffe-eau allant de 1 à 5 ?

Pour connaître la correspondance de graduation d’un thermostat à molette graduée allant de 1 à 5, le mieux est de se reporter à la notice du chauffe-eau. En effet, les correspondances sont inscrites dans le mode d’emploi proposé par la marque.  

Si vous ne l’avez pas à disposition ou si vous l’avez perdue, rassurez-vous. En effet, quelles que soient la capacité de l’équipement et ses spécificités, le fabricant conçoit le produit pour assurer les températures réglementaires (entre 55 et 60°C). De ce fait, on peut dire qu’un réglage à 3 correspond généralement à la température souhaitée.  

Comment régler la température d’un ballon avec une molette + ou - ?

Encore plus approximatif que la molette graduée de 1 à 5, la molette indiquant juste + ou - est plus compliquée à régler. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre à la température à la sortie d’un robinet avant d’effectuer le réglage. En fonction de la température observée, vous devez ensuite effectuer des ajustements (vers le + ou le - en fonction de la température constatée), en tâtonnant, jusqu’à obtenir une température située entre 55 et 60 °C.

Comment régler la température d'un chauffe-eau ?

La température d’un chauffe-eau doit être réglée de manière à se situer entre 55 et 60 °C. Dans cette fourchette de température, vous limitez les risques de prolifération de bactéries ou les désagréments causés par une température trop élevée (risques de brûlure, surconsommation du ballon…).

Comment régler le thermostat d'un chauffe-eau ?

Le réglage du thermostat dépend du type d’appareil utilisé. En fonction du modèle, on peut régler la température de façon : électronique : en indiquant la température souhaitée ; manuelle : via une molette (graduée, allant de 1 à 5, ou disposant de signes + et -). L’objectif du réglage est toujours d’obtenir une température située entre 55 et 60 °C. Quelle est la température idéale de l’eau à la sortie d’un ballon d’eau chaude ? À la sortie du chauffe-eau, la température de l’eau idéale se situe entre 55 et 60°C.

Comment régler la température d'un chauffe-eau ?

La température d’un chauffe-eau doit être réglée de manière à se situer entre 55 et 60 °C. Dans cette fourchette de température, vous limitez les risques de prolifération de bactéries ou les désagréments causés par une température trop élevée (risques de brûlure, surconsommation du ballon…).

Comment régler le thermostat d'un chauffe-eau ?

Le réglage du thermostat dépend du type d’appareil utilisé. En fonction du modèle, on peut régler la température de façon : électronique : en indiquant la température souhaitée ; manuelle : via une molette (graduée, allant de 1 à 5, ou disposant de signes + et -). L’objectif du réglage est toujours d’obtenir une température située entre 55 et 60 °C. Quelle est la température idéale de l’eau à la sortie d’un ballon d’eau chaude ? À la sortie du chauffe-eau, la température de l’eau idéale se situe entre 55 et 60°C.

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la