HomeBlog RésidentsTout sur l'électricitéLe B.A.-BA de l'énergie

Quel est le prix de l’électricité des différents pays d’Europe en 2024

Depuis plusieurs années, une crise énergétique touche l’ensemble de l’Europe : de nombreux ménages européens ont vu le prix de leur facture d’électricité flamber. Alors, quels sont les pays européens où l’électricité est la plus chère ? Quels sont ceux qui, à l’inverse, profitent du prix du kilowattheure le moins élevé ? Comment se situe la France ? C’est ce qu’Alterna énergie vous propose de découvrir dans cet article.

Quel est le prix de l’électricité par pays d’Europe ?

Grâce aux données nationales dont elle dispose, l’autorité statistique désignée par la Commission européenne (Eurostat) nous permet d'analyser l'évolution du prix de l’électricité dans les différents pays européens1. Les dernières données comparatives disponibles sont celles du second semestre 2023.

Pays (*27 membres de l’Union européenne) Prix du kilowattheure en € TTC (pour les ménages, toute tranche de consommation)
Allemagne* 0,4162
Autriche* 0,2885
Belgique* 0,3772
Bosnie-Herzégovine 0,0884
Bulgarie* 0,1194
Chypre* 0,3519
Croatie* 0,1543
Danemark* 0,3076
Espagne* 0,2552
Estonie* 0,2192
Finlande* 0,2042
France* 0,2513
Grèce* 0,2463
Géorgie 0,0827
Hongrie* 0,1109
Irlande* 0,3746
Islande 0,1315
Italie* 0,3619
Kosovo 0,0805
Lettonie* 0,3040
Liechtenstein 0,3557
Lituanie* 0,2313
Luxembourg* 0,1909
Macédoine du Nord 0,1186
Malte* 0,1471
Moldavie 0,1397
Monténégro 0,1010
Norvège 0,1211
Pays-Bas* 0,2137
Pologne* 0,2291
Portugal* 0,2395
Roumanie* 0,1782
République tchèque* 0,3039
Serbie 0,1119
Slovaquie* 0,1967
Slovénie* 0,2062
Suède* 0,1870
Turquie 0,0557

Il est à noter que les données concernant certains pays, comme l’Albanie, l’Ukraine ou le Royaume-Uni, ne sont pas disponibles.

Quel est le pays avec l’électricité la plus chère ?

Avec un prix du kWh à 0,4162 € TTC, c’est en Allemagne que l’électricité était la plus chère. Juste derrière elle, on trouvait la Belgique (0,3772 €/kWh), l'Irlande (0,3746 €/kWh) et l’Italie (0,3619 €/kWh). Un pays non-membre de l’Union européenne, arrivait en 5e position : le Liechtenstein (0,3557 €/kWh).

Quel est le pays avec l’électricité la moins chère ?

La Turquie est le pays du continent européen où l’électricité coûtait la moins chère, avec 0,0557 € TTC le kilowattheure. D’autres pays, hors zone UE, complètent le tableau, comme le Kosovo (0,0805 €/kWh), la Bosnie-Herzégovine (0,0884 €/kWh) et le Monténégro (0,1010 €/kWh). La Hongrie est le pays membre de l’Union européenne où l’électricité était la moins chère, avec un tarif de 0,1109 €/kWh.

Quel est le prix moyen de l’électricité dans l’Union européenne ?

En considérant uniquement les 27 membres de l’Union européenne, le prix du kWh d’électricité s’élevait à 0,2877 € au second semestre 2023. C’est la facture d’électricité des Autrichiens qui se rapprochait le plus de cette moyenne de l’UE (0,2885 €/kWh).

Comment expliquer la différence du prix de l’électricité entre les différents pays européens ?

À consommation égale, la facture d’électricité d’un ménage allemand est environ 8 fois supérieure à celle d’un ménage turc et plus de 1,5 fois plus élevée qu’un ménage français. Une différence qui s’explique par de nombreux éléments, tels que :

  • Le mix électrique de chaque pays (nucléaire, renouvelable, centrales à charbon ou au gaz) ;
  • Les taxes et contributions, propres à chaque État ;
  • La politique énergétique et environnementale en vigueur ;
  • Les infrastructures et technologies disponibles sur place ;
  • La dépendance aux importations énergétiques...

Des taxes et contributions qui varient d’un pays à l’autre

Les taxes et les contributions jouent un rôle particulièrement important dans le prix de l’électricité. Sur le second semestre 2023, elles représentaient environ 22 % de la facture d’électricité d’un habitant de l’Union européenne. Chaque pays dispose de sa propre politique en la matière. En Pologne, par exemple, les taxes représentaient 47 % de la facture d’électricité d’un ménage.

Zoom sur le marché de l’électricité européen

Le marché européen de l’électricité est aujourd’hui le fruit de 420 interconnexions entre les différents pays du continent (dont 50 aux frontières françaises)2. En fonction des interconnexions, liées aux réalités physiques, l'électricité peut circuler d’un pays à l’autre.

Pour encadrer ces échanges, il existe un marché européen de l’électricité. Concrètement, ce marché fonctionne sur le principe d’une bourse : les producteurs vendent leur électricité, à un prix de gros, aux fournisseurs d’électricité, qui la revendent, au détail, aux consommateurs.  

Ce prix de gros marginal dépend du coût de production de la dernière centrale électrique utilisée pour répondre à la demande. Sur ce marché, les moyens de production disposant des plus faibles coûts d’exploitation sont les énergies renouvelables (hydraulique, éolienne, solaire...) et le nucléaire, tandis que les centrales à énergie fossile (gaz ou charbon) ont des coûts plus élevés. Ainsi, lorsque ces dernières sont nécessaires pour couvrir la consommation, comme ce fut le cas pendant la crise énergétique entre 2021 et 2023, le prix de l'électricité augmente.

Pour aller plus loin

Comprendre la crise énergétique et ses conséquences

Comment se situe la France ?

Au second semestre 2023, un ménage français payait son électricité à environ 25 centimes le kilowattheure : c'est un peu moins que le prix de l’électricité moyen constaté dans l’Union européenne à la même époque (29 centimes le kWh).

Évolution du prix du kWh d’électricité en France et dans l’Union européenne entre 2021 et 2023

Tout au long de la crise énergétique mondiale (2021-2023) et malgré des hausses de prix indiscutables, le prix de l’électricité en France est resté inférieur au coût du kWh moyen de l’Union européenne. Pour les clients résidentiels ayant une consommation située entre 2 500 et 4 999 kWh, l’évolution du prix du kWh était la suivante3.  

Prix du kWh moyen en France (TTC) Prix du kWh moyen dans l’Union Européenne (TTC)
2021 – Semestre 1 0,1946 € 0,2203 €
2021 – Semestre 2 0,2022 € 0,2369 €
2022 – Semestre 1 0,2092 € 0,2840 €
2022 – Semestre 2 0,2204 € 0,2937 €
2023 – Semestre 1 0,2591 € 0,2847 €
Pour aller plus loin

Hausse des prix de l’énergie : que se passe-t-il vraiment ?

Pourquoi l’électricité est restée en moyenne moins chère en France que dans l’Union européenne ?

Malgré des augmentations notables, plusieurs raisons permettent d’expliquer que le prix du kWh d’électricité français soit resté inférieur à celui du kWh moyen de l’Union européenne. Parmi les facteurs notables, on compte :  

  • Un mix électrique principalement basé sur le nucléaire et les énergies renouvelables ;  
  • La mise en place du bouclier tarifaire ;  
  • Les taxes et contributions, qui restent dans la moyenne européenne, pour les consommateurs résidentiels.  

Le mix électrique de la France  

En 2023, la production totale d’électricité en France était répartie entre les filières suivantes4 :  

  • Nucléaire : 64,8 % ;  
  • Hydraulique : 11,9 % ;  
  • Éolien (terrestre et en mer) : 10,3 % ;  
  • Gaz : 6,1 % ;
  • Solaire : 4,4 % ;  
  • Thermique renouvelable et déchets : 2,1 % ;  
  • Fioul : < 0,4 % ;  
  • Charbon : < 0,2 % ;  
  • Autre : < 0,1 %.

Ainsi, le mix électrique repose principalement sur le nucléaire et les énergies renouvelables, dont les coûts d’approvisionnement sont relativement bas.  

Le bouclier tarifaire

Le 1er février 2022, le gouvernement français a mis en place un bouclier tarifaire pour l’électricité, pour aider les ménages à faire face à la flambée des prix. Concrètement, ce bouclier tarifaire permet de contenir la hausse des prix de l’électricité, grâce à une baisse des taxes. Cependant, il faut noter que la fin de ce dispositif est prévue pour février 2025 : l’État commence d'ores et déjà à réaugmenter progressivement ces taxes, ce qui induit une hausse du prix de l’électricité en 2024.

Les taxes et contributions sur l’électricité française

Sur sa facture d’électricité, un ménage français trouve 3 taxes et contributions :  

  • La contribution tarifaire d’acheminement (CTA) : elle permet de financer les droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des personnels relevant du régime des industries électriques ou gazières.
  • L’accise sur l’électricité : il s’agit d’un impôt indirect, qui permet de financer le développement des énergies renouvelables, les surcoûts associés à la production d’électricité des zones non desservies par le réseau public métropolitain et de financer les aides financières dédiées aux ménages en situation de précarité énergétique (exemple : le chèque énergie).
  • La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : la TVA s’applique à la fois sur le montant de l’abonnement du consommateur et de la CTA (5,5 %), ainsi que sur le montant de la consommation et sur l’accise sur l’électricité (20 %).

Ainsi, les taxes et contributions appliquées en France se situent dans la moyenne européenne : certains pays en paient plus et d’autres moins.  

En conclusion, même s’il est difficile de faire des prévisions sur l’évolution du prix de l’électricité dans les années à venir et que le cœur de la crise énergétique est (en principe) derrière nous, les ménages français et européens devront continuer à privilégier la sobriété énergétique pour se prémunir des éventuelles hausses à venir.  

FAQ

Quel est le pays où l'électricité est la moins chère ?

Le pays du continent européen où l’électricité est la moins chère est la Turquie (0,0557 €/kWh), suivi par le Kosovo (0,0805 €/kWh). En ce qui concerne l’Union européenne, c’est en Hongrie que le prix du kWh est le moins cher (0,1109 €/kWh).

Qui paye le plus d'électricité en Europe ?

Avec un prix moyen du kWh à 0,4162 €, les Allemands sont les habitants de l’Union européenne qui disposent de la facture d’électricité la plus haute en Europe. Ils sont suivis par les Belges (0,3772€ /kWh) et les Irlandais (0,3746 €/kWh).

Quel est le pays où l'électricité est la moins chère ?

Le pays du continent européen où l’électricité est la moins chère est la Turquie (0,0557 €/kWh), suivi par le Kosovo (0,0805 €/kWh). En ce qui concerne l’Union européenne, c’est en Hongrie que le prix du kWh est le moins cher (0,1109 €/kWh).

Qui paye le plus d'électricité en Europe ?

Avec un prix moyen du kWh à 0,4162 €, les Allemands sont les habitants de l’Union européenne qui disposent de la facture d’électricité la plus haute en Europe. Ils sont suivis par les Belges (0,3772€ /kWh) et les Irlandais (0,3746 €/kWh).

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la
Alterna énergie
L'énergie est notre avenir, économisons-la
* écart moyen de :

-26% constaté à la date de souscription entre le prix du kWh HT du TRV (tarif réglementé de vente) et le prix du kWh HT de l'offre électricité verte 100% française d’Alterna énergie.

-22% constaté à la date de souscription entre le prix du kWh HT du TRV (tarif réglementé de vente) et le prix du kWh HT de l'offre électricité verte 100% locale d’Alterna énergie.