Attention : pour bénéficier des aides gouvernementales vous devez compléter au plus vite votre attestation d’éligibilité, disponible ici
HomeBlog Tout sur l'électricité

Dépendance énergétique de la France : comment la réduire ?

La crise énergétique a entrainé une forte hausse des prix de l’énergie partout en Europe. La guerre en Ukraine a mis en avant la dépendance énergétique de l’Union européenne au gaz russe. Et, comme vous vous en doutez, ce qui concerne l’Union européenne concerne aussi la France. Achat de gaz naturel à des pays producteurs, développement des énergies renouvelables, sobriété énergétique, comment réduire la dépendance énergétique de la France ? Voici quelques pistes !

Biogaz : réduire la dépendance énergétique de la France à la Russie

La France n’est pas un pays producteur d’hydrocarbures. Comme le rappelle le ministère de la Transition écologique, l’Hexagone dépend à « 99 % des importations pour sa consommation de pétrole et de gaz ».

Pour couvrir les besoins en gaz des consommateurs, la France se tourne donc vers des pays producteurs. D’après GRDF, 17% du gaz consommé chez nous provient de Russie1. A titre de comparaison, 45% du gaz consommé dans l’Union européenne provient de Russie.2 Ce gaz naturel sert aussi à produire de l’électricité. Il représente 19,7% de la production d’électricité de l’Union européenne, selon le rapport Ember.

Afin de réduire la dépendance au gaz russe, l’Union européenne importe pour le moment du gaz naturel liquéfié (GNL), venu des États-Unis et du Qatar.3 Mais, sur le long terme, cette solution est loin d’être idéale. Tout d’abord, elle ne permet pas d’atteindre l’indépendance énergétique.

En plus, le bilan environnemental du GNL est également lourd de conséquences. En effet, l’exploitation du GNL s’accompagne de fuite de méthane, l’élément chimique qui compose en majorité le gaz naturel. Or, cet élément chimique présente un pouvoir réchauffant 80 fois plus puissant que le CO24.

Sur le long terme, pour atteindre l’indépendance énergétique, la seule solution est de développer la production de gaz sur le territoire français. Comment faire si nous n’avons pas de gisements de gaz naturel en France ? Et bien en développant le biogaz, appelé aussi « biométhane ».  

C’est bien connu, dans l’Hexagone, on n’a pas de pétrole… mais on a des déchets ! C’est justement ce qu’il faut pour produire du biogaz. 😉 Ce gaz vert est issu de la fermentation de déchets agricoles et de stations d’épuration.  

Aujourd’hui il représente 1% de la consommation française de gaz naturel.5 Toutefois, il est amené à se développer. Selon l’ADEME, l’agence de la transition écologique, le biométhane pourrait constituer 100% de notre consommation de gaz naturel.6  

Production énergétique en France : développer les énergies renouvelables

Outre le gaz naturel, nous consommons également de l’électricité. La France dépend avant tout de l’énergie nucléaire qui constitue plus des deux tiers de sa production énergétique. Afin de produire de l’électricité à base d’énergie nucléaire, on utilise de l’uranium. Or, la dernière mine d'uranium française a « fermé ses portes en mai 2001. »7

L’Hexagone dépend donc de mines d’uranium étrangères. Pour réduire la dépendance énergétique de la France, elle doit relocaliser la production d’énergie sur son territoire. Cela passe par le développement des énergies renouvelables.  

Non délocalisables, les énergies renouvelables permettent de favoriser l’emploi. Elles n’ont aussi, pour la plupart, pas besoin de combustibles. Elles fonctionnent grâce à des éléments météorologiques. Par exemple, pour fonctionner les panneaux solaires photovoltaïques ont simplement besoin de soleil. Pour produire de l’électricité, les éoliennes ont besoin de vent afin de tourner.  

Selon le scénario proposé par l’association Négawatt, la France peut couvrir sa production d’électricité à 100 % grâce aux énergies renouvelables d’ici 2050. Cela passe notamment par l’installation de panneaux photovoltaïques en autoconsommation.  

En suivant les hypothèses de Négawatt, la production annuelle liée à l’électricité photovoltaïque pourrait représenter 58 TWh, en 2030, soit 12 % du mix électrique8. Cela permet d’assurer une plus grande indépendance énergétique de la France mais aussi des ménages au niveau individuel.  

C’est aussi bénéfique pour le pouvoir d’achat. D’après l’Institut National de la Consommation (INC), en installant des panneaux solaires en autoconsommation, un particulier peut réduire en moyenne entre 20% et 40 % sa facture d’électricité. Ce chiffre peut monter à 85 % lorsque l’on s’équipe d’un gestionnaire d’énergie. Ce petit boitier connecté et relié à vos panneaux solaires photovoltaïques déclenche vos appareils électroménagers lorsque vos modules produisent de l’énergie. C’est un moyen d’optimiser sa production et la consommation.  

Évolution de la consommation d’énergie en France : engager la sobriété énergétique

Enfin, la transition énergétique, ça n’est pas seulement mieux consommer, c’est aussi moins consommer ! La sobriété énergétique permet aussi de réduire la dépendance de la France aux autres pays d’un point de vue de la consommation d’électricité et de gaz naturel.  

C’est d’ailleurs la voie qu’a décidé de prendre la France en lançant le plan de sobriété énergétique. Celui-ci se fixe pour objectif une réduction de la consommation d’énergie de la France de 10% d’ici 2024.  

Dans le logement, la sobriété énergétique passe par la mise en place d’écogestes. Par exemple, en baissant la température d’un degré au radiateur, on peut faire jusqu’à 7% d’économies de chauffage.  

Outre les écogestes, il est possible de réaliser des travaux de rénovation énergétique pour diminuer la consommation du logement. Il peut s’agir de travaux d’isolation ou de changement du système de chauffage, par exemple. La rénovation thermique est très efficace pour limiter sa consommation d’énergie. D’après la Fondation Abbé Pierre, la rénovation thermique d’un logement permet de faire jusqu’à 60% d’économies d’énergie à l’année.9 C’est mieux pour l’indépendance énergétique de la France mais aussi pour votre porte-monnaie.

FAQ  

Quelle est la première source d'énergie en France ?

Le nucléaire représente 40% de la consommation d’énergie primaire selon le ministère de la transition écologique10. C’est donc la première source d’énergie consommée en France. C’est aussi la première source de production d’électricité. Elle représente 67,1% de la production d’électricité de l’Hexagone. 11

Est-ce que la France est autonome en électricité ?

Selon les données du ministère de la Transition écologique, la France a produit 510 TWh d’électricité en l’an 2020  alors que la consommation nationale s’établit à 424 TWh la même année12. On peut donc penser que la France est autonome en électricité. Toutefois, rien n’est moins sûr. En effet, l’électricité ne se stocke pas à grande échelle, il faut la consommer au moment de la production. Pour répondre à ses besoins en consommation, la France a parfois besoin d’importer de l’électricité depuis les pays voisins. D’après RTE, l’Hexagone a importé 34,6 TWh d’électricité en 2020.13    

Quel est le taux de dépendance énergétique de la France ?

L’INSEE définit le taux d'indépendance énergétique comme étant « le rapport entre la production nationale d'énergies primaires (charbon, pétrole, gaz naturel, nucléaire, hydraulique, énergies renouvelables) et la consommation en énergie primaire sur une année donnée ». Selon les données du ministère de la Transition écologique, le taux d’indépendance énergétique de la France était de « 53,4 % au deuxième trimestre 2021 ».  

Où la France se procure son uranium ?

La France n’exploite plus d’uranium sur son sol depuis 2001. Elle importe la totalité de l’uranium qu’elle utilise depuis plusieurs pays : le Kazakhstan, l’Australie, le Niger et l’Ouzbékistan. 14

Sources

1https://www.grdf.fr/installateurs/atouts-gaz/consommation-gaz-france

2https://france.representation.ec.europa.eu/informations/leurope-peut-elle-se-passer-du-gaz-russe-2022-10-20_fr

3https://www.geo.fr/environnement/pourquoi-le-gaz-naturel-liquefie-gnl-ne-doit-il-pas-nous-empecher-de-reduire-nos-depenses-denergie-212428

4https://www.francetvinfo.fr/economie/energie/pour-liquefier-le-methane-on-va-utiliser-beaucoup-d-energie-le-lourd-bilan-environnemental-du-gnl_5110144.html

5https://www.tf1info.fr/environnement-ecologie/hausse-du-prix-du-gaz-biogaz-quels-sont-les-avantages-et-les-inconvenients-de-ce-gaz-vert-alternative-2214955.html

6https://presse.ademe.fr/2018/01/etude-un-mix-de-gaz-100-renouvelable-en-2050.html

7https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Environnement/expertises-locales/sites-miniers-uranium/Pages/1-exploitation_uranium_en_France.aspx#.Y3FsAS_pNao

8https://www.pv-magazine.fr/2021/11/05/negawatt-presente-son-scenario-energetique-pour-2050-sans-nucleaire-et-a-100-renouvelable/

10https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/edition-numerique/chiffres-cles-energie-2021/6-bilan-energetique-de-la-france

11https://assets.rte-france.com/prod/public/2021-03/Bilan%20electrique%202020_0.pdf

12https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/edition-numerique/chiffres-cles-energie-2021/15-electricite  

13https://bilan-electrique-2020.rte-france.com/prix-echanges-solde-france-echanges/

14https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/01/24/l-independance-energetique-de-la-france-grace-au-nucleaire-un-tour-de-passe-passe-statistique-et-100-d-importation_6110781_4355770.html

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la