En raison des incertitudes qui pèsent sur le système énergétique français et européen, les souscriptions à un nouveau contrat sont temporairement suspendues.
Retour
HomeBlog Parlons énergie
HomeBlog Parlons pro

Panneaux solaires en autoconsommation : l’engagement de Benoît Saux

Benoît Saux, chef d’entreprise habitant dans la Vienne, a installé 18 panneaux solaires en autoconsommation sur sa maison. Résultat : il produit assez d’énergie pour répondre aux besoins de sa famille en eau chaude sanitaire et en électricité, hors chauffage.

Et si vous deveniez un Robinson Crusoé de l’énergie, la civilisation et le confort en plus ? Oubliez le feu de camp pour dîner et la torche pour seule lampe de chevet : nous, on pense plutôt aux panneaux solaires en autoconsommation. Grâce à eux, même en tant que particulier, vous pouvez produire et utiliser votre propre énergie… verte de surcroît. C’est ça, l’autoconsommation. Tenté ? Alors, suivez l’exemple de Benoît Saux. Ce chef d’entreprise a installé 18 panneaux photovoltaïques sur sa maison de 200 m² 🏡. Avec, il subvient aux besoins en eau chaude sanitaire et en électricité (hors chauffage) de toute sa famille : sa femme, lui-même et leurs deux enfants. Cette initiative a permis aux Saux de réduire le montant de leur facture d’électricité, tout en devenant indépendants en matière énergétique (si la Russie ferme le robinet, Benoît pourra toujours faire sa vaisselle à l’eau chaude).

L’histoire d’une conscience écologique

La conscience écologique de notre Crusoé de la Vienne s’est construite au fil des ans. D’abord, sa formation de géomètre-expert le sensibilise à la question environnementale. Dans le cadre de ses études, son stage à la centrale nucléaire de Civaux (Vienne) agit comme un déclic : « On sous-estime l’impact du démantèlement des centrales nucléaires, entre autres. J’ai donc souhaité restreindre ma propre empreinte carbone, agir à mon niveau, », raconte-t-il. À la fin des années 1990, il lance sa propre entreprise de géomètres-experts, dont le respect de l’environnement fait partie des valeurs cardinales. « Par exemple, je propose à mes clients des terrains correctement orientés pour éviter la surconsommation d’énergie », explique ce Croutellois d’adoption (il a quitté Bordeaux il y a quelques années pour Croutelle, un petit village de la banlieue de Poitiers : surpris ?). Son engagement en faveur de la planète ne se limite pas à la sphère professionnelle. Il décide d’aller plus loin en se lançant dans l’autoconsommation.

Le passage obligé par les travaux de rénovation énergétique

C’est en 2017 que le chef d’entreprise s’engage pour de bon. Avec sa femme, ils acquièrent leur pavillon actuel, alors inhabité depuis deux ans, et entreprennent d’y installer des panneaux solaires en autoconsommation : pour une énergie faite-maison 100 % verte. Avant de se lancer dans l’aventure, Benoît passe par l’étape « diagnostic énergétique ». Bilan ? Sa maison est une véritable passoire thermique. Il s’attaque donc aux travaux de rénovation énergétique : remplacement des chauffages électriques, aménagement d’un thermostat centralisé et isolation des combles. « Soyons cohérents : à quoi bon opter pour l’autoconsommation, si l’habitation est énergivore ?! », s’exclame-t-il. Benoît se renseigne ensuite sur les installations photovoltaïques, pour en comprendre le B.A-BA : « Il faut de la motivation : j’ai beaucoup cherché sur Internet et beaucoup lu », se souvient-il.

La pose d'un kit solaire autoconsommation

Vient ensuite l’heure des travaux pratiques. Benoît estime son bruit de fond, c’est-à-dire sa consommation basse, à 150 voire 200 watts, sans le chauffage : c’est sur cette base qu’il fait sa liste de courses. Il achète 18 panneaux solaires. Il y ajoute des batteries de stockage. Pour la pose, pas question de tout déléguer à un prestataire : l’autonomie avant tout ! Il raccorde le ballon d’eau chaude et la pompe à chaleur de la piscine à l’installation « solaire ». Le beau-père du chef d’entreprise, aussi, est un allié précieux. Il lui apporte ses compétences pour réaliser le câblage électrique. Non seulement il a travaillé dans ce domaine, mais il a porté un projet similaire pour son propre domicile : « Mes beaux-parents ont moins de besoins énergétiques que nous. De fait, l’installation est plus petite. Nous avons d’abord effectué les travaux chez lui avant de les faire chez moi », raconte le Croutellois.

Le budget : panneaux, batteries mais sans prime à l’autoconsommation

Tous ces travaux ont un coût… que Benoît est parvenu à limiter en faisant beaucoup par lui-même :  9 000 euros. « La moitié pour les batteries de stockage, précise-t-il. C’est dans tous les cas un montant total peu élevé quand on sait que l’on m’a proposé un devis de 25 000 euros. » Pour ses travaux de rénovation énergétique, il a par ailleurs bénéficié du chèque énergie. Mais il ne perçoit pas la prime à l’autoconsommation : pour cela, il devrait injecter (vendre) une partie de sa production d’électricité dans le réseau national. Mais, vous l’avez compris : le désir d’indépendance totale est plus fort que tout 💪.

Kit solaire en autoconsommation : le bémol

« Je ne vais pas vous mentir, c’est une contrainte de devoir programmer les lessives à l’avance », concède Benoît dans un sourire. Lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle : chez les Saux, c’est uniquement en journée que tournent ces appareils énergivores. Parce qu’autoconsommer, c’est aussi adapter son mode de vie. « Nous ne nous éclairons pas aux bougies bien sûr ; nous avons juste sensibilisé nos enfants aux écogestes à la maison », confie Benoît. Ne pas laisser la lumière allumée lorsque l’on quitte une pièce, éteindre la box Internet la nuit, débrancher les appareils électroniques une fois chargés, éteindre les multiprises… tout est bon à prendre. Chaque soir, Benoît vérifie le niveau d’électricité produit dans la journée et celui stocké dans les batteries, pour s’assurer de l’apport en énergie du lendemain. Pour gagner encore en confort, tout en préservant son autonomie, la famille Saux compte bien continuer sur sa lancée : « Je vais ajouter six panneaux solaires en autoconsommation cette année ! ☀️».

À lire aussi sur le même sujet : « Comment fonctionne un panneau photovoltaïque ? » et « Alain, citoyen pro-renouvelable : "J’ai choisi d’investir dans l’énergie verte" »

Sources

Articles récents

Voir tous les articles

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la