Profitez de 50 € offerts* sur nos offres électricité verte avec le code 50BIENVENUE ! Cliquez sur ce bandeau pour en profiter

La check-list du déménagement réussi

Vous prévoyez de déménager dans quelques mois ? Pour un nouveau départ sans stress, commencez dès maintenant à cocher les cases de notre check-list déménagement, spéciale « administratif ».  

3 mois avant le déménagement : stop à la procrastination

Il vous semble si loin ce déménagement… Pourtant il est temps de vous en occuper ! Avant de plonger votre tête dans les cartons et d’appeler Marc pour vous aider (votre copain toujours prêt à rendre service, mais ultra-maladroit), plongez-vous dans la paperasse.  

Envoyer son préavis

Si vous êtes locataire, vous êtes tenu d’informer en avance le propriétaire de votre départ par lettre recommandée avec avis de réception. Opter pour une remise en main propre est également possible. Votre propriétaire doit alors vous remettre un papier signé attestant de la réception de votre courrier. En copropriété, avertissez le syndic de votre déménagement et pensez à demander l’arrêté des comptes. En fonction de la commune dans laquelle vous habitez, votre durée de préavis diffère. En zone tendue, où la demande est forte, ou dans tous les cas si vous logez dans un meublé, vous avez 1 mois pour quitter votre appartement ou votre maison. Sinon, c’est 3 mois. Pour savoir dans quel secteur votre ville se situe, rendez-vous sur le site du gouvernement (lien : https://bit.ly/3MRqQXD).  

Réserver un « déménageur »

Certains préfèrent louer un véhicule utilitaire et déménager avec l’aide de leurs amis 💪. Quitte à ce que Marc casse des verres et oublie les clés dans le camion… après l’avoir fermé. Il y a aussi la team « société de déménagement ». Si vous en êtes, demandez un devis le plus tôt possible : vous aurez plus de choix et bénéficierez de bons prix. Vous pourrez alors opter pour l’assurance « casse » ou « perte, » pour une protection optimale. Avant toute signature de contrat, mieux vaut vérifier que la société est bien inscrite au registre des transporteurs.  

Astuce budget : Renseignez-vous sur les aides financières. Contactez votre mairie ou votre département pour obtenir un éventuel coup de pouce concernant le paiement de vos frais de déménagement ou d’installation. Et si vous avez trois enfants ou plus, vous avez peut-être droit à la prime de déménagement octroyée par la CAF.

2 mois avant le déménagement : « avis à la population ! »

Si vous ne voulez pas vous retrouver seul le jour de votre déménagement et continuer à recevoir du courrier après, il va falloir annoncer la nouvelle autour de vous. Hop, trois étapes supplémentaires sur notre check-list déménagement.

Communiquer la date du déménagement

Dès l’instant où vous choisissez une date, pensez à fixer un rendez-vous avec votre agence, votre propriétaire ou le syndic pour réaliser l’état des lieux. Vous aussi, soyez sûr d’être disponible : et si vous posiez un jour de congé ? Jetez un œil à votre convention collective, peut-être prévoit-elle un jour « déménagement » pour les salariés. Surtout : prévenez vos amis et préparez des pense-bêtes spéciaux pour Marc (il oublie tout, vous vous souvenez ?).

Informer les services de l’administration

Il faut bien sûr avertir votre employeur, mais aussi les organismes publics de votre déménagement. Pas de panique, vous n’avez plus besoin d’envoyer une lettre manuscrite à chaque entité. Pour Pôle Emploi, l’Assurance maladie et les impôts, il vous suffit de faire une déclaration unique en ligne sur le site du gouvernement. (lien : https://bit.ly/3q4Ib5C)

Attention, la CAF (lien : https://bit.ly/3MQpMmS) n’est pas concernée par ce dispositif, il sera nécessaire de l’informer en direct. De même pour les organismes privés, comme votre banque par exemple.

En attendant, vous pouvez toujours demander la réexpédition de votre courrier à La Poste. C’est payant, mais rassurant !

Penser à l’assurance habitation

N’oubliez surtout pas d’informer votre assureur de votre changement d’adresse 📫. Pour protéger votre logement face à toute éventualité, vous devez actualiser votre contrat : surface habitable, nombre de pièces principales, nombre de personnes au foyer...  

Le mois précédant le déménagement : sprint final

Surtout, ne comptez pas sur Marc pour vous rappeler ce qu’il vous reste à faire, suivez les derniers points de notre check-list déménagement.  

Appeler votre opérateur Internet

Pour ne pas être coupé du monde, prévenez votre opérateur de télécom de votre changement d’adresse. Sinon, ciao la soirée post-déménagement devant votre plateforme de streaming préférée.

Informer votre fournisseur d’énergie

Pour votre déménagement, l’électricité, vous en aurez besoin. Alors communiquez à votre fournisseur d’énergie votre nouvelle adresse. Un coup de téléphone suffit ! Vous pouvez aussi profiter ce nouveau départ pour choisir une offre d’électricité d’origine renouvelable soutenant des producteurs locaux en quelques clics. Si votre futur appartement ou maison n'est pas raccordé au réseau d'électricité ⚡et de gaz, faites-en la demande à l'avance.  

Pensez également au service des eaux : alertez le gestionnaire de votre déménagement.

J-1 : prêt pour le grand départ

Il est important de bien nettoyer votre futur ex-logement : il doit être impeccable pour l’état des lieux. Et laissez Marc tranquille, qu’il se repose pour le Jour J. Allez, bientôt la fin de cette check-list déménagement.

Assurer son état des lieux

Lors d’un emménagement, vous signez un état des lieux d’entrée. À l’état des lieux de sortie, vous comparez avec votre propriétaire « l’état » de votre habitation avant et après votre passage. Tout peut-être vérifié : les prises électriques, les VMC, les cadres de fenêtre, les canalisations, les toilettes, la douche, les murs, les plinthes...  

Si des dégâts sont constatés, vous devrez payer les réparations. Leur coût sera déduit de votre caution.  

Relever le compteur d’électricité et de gaz

Avant de rendre les clés à l’agence ou au propriétaire, pensez à couper l’eau et à relever les compteurs d’électricité et de gaz (le relevé est normalement prévu dans le formulaire « état des lieux de sortie »). Votre fournisseur d’énergie en aura besoin pour estimer la consommation du futur locataire ou propriétaire.

Ça y est, vous êtes prêt à commencer votre nouvelle vie ! Il ne reste plus qu’à pendre la crémaillère. Appelez vos amis (n’oubliez pas Marc) et n’hésitez pas à inviter les voisins : ainsi, ils ne pourront pas se plaindre à cause du bruit 😉.

À lire aussi : « Changer de fournisseur, c’est facile ! (si, si) »,« Électricité verte et locale : à vous de choisir ! »

Vous prévoyez de déménager dans quelques mois ? Pour un nouveau départ sans stress, commencez dès maintenant à cocher les cases de notre check-list déménagement, spéciale « administratif ».  

3 mois avant le déménagement : stop à la procrastination

Il vous semble si loin ce déménagement… Pourtant il est temps de vous en occuper ! Avant de plonger votre tête dans les cartons et d’appeler Marc pour vous aider (votre copain toujours prêt à rendre service, mais ultra-maladroit), plongez-vous dans la paperasse.  

Envoyer son préavis

Si vous êtes locataire, vous êtes tenu d’informer en avance le propriétaire de votre départ par lettre recommandée avec avis de réception. Opter pour une remise en main propre est également possible. Votre propriétaire doit alors vous remettre un papier signé attestant de la réception de votre courrier. En copropriété, avertissez le syndic de votre déménagement et pensez à demander l’arrêté des comptes. En fonction de la commune dans laquelle vous habitez, votre durée de préavis diffère. En zone tendue, où la demande est forte, ou dans tous les cas si vous logez dans un meublé, vous avez 1 mois pour quitter votre appartement ou votre maison. Sinon, c’est 3 mois. Pour savoir dans quel secteur votre ville se situe, rendez-vous sur le site du gouvernement (lien : https://bit.ly/3MRqQXD).  

Réserver un « déménageur »

Certains préfèrent louer un véhicule utilitaire et déménager avec l’aide de leurs amis 💪. Quitte à ce que Marc casse des verres et oublie les clés dans le camion… après l’avoir fermé. Il y a aussi la team « société de déménagement ». Si vous en êtes, demandez un devis le plus tôt possible : vous aurez plus de choix et bénéficierez de bons prix. Vous pourrez alors opter pour l’assurance « casse » ou « perte, » pour une protection optimale. Avant toute signature de contrat, mieux vaut vérifier que la société est bien inscrite au registre des transporteurs.  

Astuce budget : Renseignez-vous sur les aides financières. Contactez votre mairie ou votre département pour obtenir un éventuel coup de pouce concernant le paiement de vos frais de déménagement ou d’installation. Et si vous avez trois enfants ou plus, vous avez peut-être droit à la prime de déménagement octroyée par la CAF.

2 mois avant le déménagement : « avis à la population ! »

Si vous ne voulez pas vous retrouver seul le jour de votre déménagement et continuer à recevoir du courrier après, il va falloir annoncer la nouvelle autour de vous. Hop, trois étapes supplémentaires sur notre check-list déménagement.

Communiquer la date du déménagement

Dès l’instant où vous choisissez une date, pensez à fixer un rendez-vous avec votre agence, votre propriétaire ou le syndic pour réaliser l’état des lieux. Vous aussi, soyez sûr d’être disponible : et si vous posiez un jour de congé ? Jetez un œil à votre convention collective, peut-être prévoit-elle un jour « déménagement » pour les salariés. Surtout : prévenez vos amis et préparez des pense-bêtes spéciaux pour Marc (il oublie tout, vous vous souvenez ?).

Informer les services de l’administration

Il faut bien sûr avertir votre employeur, mais aussi les organismes publics de votre déménagement. Pas de panique, vous n’avez plus besoin d’envoyer une lettre manuscrite à chaque entité. Pour Pôle Emploi, l’Assurance maladie et les impôts, il vous suffit de faire une déclaration unique en ligne sur le site du gouvernement. (lien : https://bit.ly/3q4Ib5C)

Attention, la CAF (lien : https://bit.ly/3MQpMmS) n’est pas concernée par ce dispositif, il sera nécessaire de l’informer en direct. De même pour les organismes privés, comme votre banque par exemple.

En attendant, vous pouvez toujours demander la réexpédition de votre courrier à La Poste. C’est payant, mais rassurant !

Penser à l’assurance habitation

N’oubliez surtout pas d’informer votre assureur de votre changement d’adresse 📫. Pour protéger votre logement face à toute éventualité, vous devez actualiser votre contrat : surface habitable, nombre de pièces principales, nombre de personnes au foyer...  

Le mois précédant le déménagement : sprint final

Surtout, ne comptez pas sur Marc pour vous rappeler ce qu’il vous reste à faire, suivez les derniers points de notre check-list déménagement.  

Appeler votre opérateur Internet

Pour ne pas être coupé du monde, prévenez votre opérateur de télécom de votre changement d’adresse. Sinon, ciao la soirée post-déménagement devant votre plateforme de streaming préférée.

Informer votre fournisseur d’énergie

Pour votre déménagement, l’électricité, vous en aurez besoin. Alors communiquez à votre fournisseur d’énergie votre nouvelle adresse. Un coup de téléphone suffit ! Vous pouvez aussi profiter ce nouveau départ pour choisir une offre d’électricité d’origine renouvelable soutenant des producteurs locaux en quelques clics. Si votre futur appartement ou maison n'est pas raccordé au réseau d'électricité ⚡et de gaz, faites-en la demande à l'avance.  

Pensez également au service des eaux : alertez le gestionnaire de votre déménagement.

J-1 : prêt pour le grand départ

Il est important de bien nettoyer votre futur ex-logement : il doit être impeccable pour l’état des lieux. Et laissez Marc tranquille, qu’il se repose pour le Jour J. Allez, bientôt la fin de cette check-list déménagement.

Assurer son état des lieux

Lors d’un emménagement, vous signez un état des lieux d’entrée. À l’état des lieux de sortie, vous comparez avec votre propriétaire « l’état » de votre habitation avant et après votre passage. Tout peut-être vérifié : les prises électriques, les VMC, les cadres de fenêtre, les canalisations, les toilettes, la douche, les murs, les plinthes...  

Si des dégâts sont constatés, vous devrez payer les réparations. Leur coût sera déduit de votre caution.  

Relever le compteur d’électricité et de gaz

Avant de rendre les clés à l’agence ou au propriétaire, pensez à couper l’eau et à relever les compteurs d’électricité et de gaz (le relevé est normalement prévu dans le formulaire « état des lieux de sortie »). Votre fournisseur d’énergie en aura besoin pour estimer la consommation du futur locataire ou propriétaire.

Ça y est, vous êtes prêt à commencer votre nouvelle vie ! Il ne reste plus qu’à pendre la crémaillère. Appelez vos amis (n’oubliez pas Marc) et n’hésitez pas à inviter les voisins : ainsi, ils ne pourront pas se plaindre à cause du bruit 😉.

À lire aussi : « Changer de fournisseur, c’est facile ! (si, si) »,« Électricité verte et locale : à vous de choisir ! »

Articles récents

Voir tous les articles