Attention : pour bénéficier des aides gouvernementales vous devez compléter au plus vite votre attestation d’éligibilité, disponible ici
HomeBlog Tout sur l'électricité

Épuisement des ressources non renouvelables

Avec la transition énergétique, on en parle de plus en plus souvent : l’épuisement des ressources. Définition, problématiques, état de lieux, solutions… Dans cet article, Alterna énergie vous explique tout ce qu’il faut savoir sur l’épuisement des énergies fossiles.

Épuisement des ressources : définition

Pour bien comprendre le sujet dont il est question ici, il convient d’abord de différencier les ressources renouvelables et non renouvelables. Dans le domaine de l’énergie, les ressources renouvelables, comme le soleil ou le vent, sont capables de se reconstituer très rapidement : elles sont même illimitées puisqu’elles sont considérées comme inépuisable, à l’échelle du temps humain. À l’inverse, les ressources non renouvelables sont présentes en quantité limitée sur la planète. Il s’agit d’éléments exploités ou consommés plus vite qu’ils ne parviennent à se régénérer.  

Parmi les ressources non renouvelables, utilisés dans un cadre énergétique, on peut citer :  

  • le pétrole ;  
  • le gaz ;  
  • le charbon ;  
  • l’uranium (qui sert à produire l’électricité nucléaire).  

Un chiffre pour mieux comprendre : en 2018, les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) représentaient, à elles seules, 81 % de la consommation d’énergie mondiale1.  

Quelles sont les problématiques induites par l’épuisement des ressources ?

Outre le fait qu’elles sont amenées à être de plus en plus rares, les ressources non renouvelables entraînent certaines problématiques qu’il convient de noter.  

  • Hausse des prix des énergies : la raréfaction des énergies non renouvelables est susceptible de créer un déséquilibre entre l’offre et la demande, et influe alors sur le prix des énergies.  
  • Tensions géopolitiques : comme on le voit avec la guerre en Ukraine, la dépendance énergétique de certains pays peut être problématique et augmenter les tensions géopolitiques.
  • Impact environnemental : l’extraction intensive des ressources non renouvelables peut avoir des effets néfastes sur la biodiversité et la dégradation des écosystèmes.  

D’où proviennent les ressources non renouvelables ?

Pour mieux comprendre le phénomène de l’épuisement des ressources non renouvelables, il convient d’expliquer d’où elles proviennent.  

Le pétrole

Le pétrole est une ressource issue de la décomposition de matières organiques (végétaux, animaux…) piégées dans les roches-mères. Sa formation date de plusieurs millions d’années. L’extraction du pétrole se fait par l’intermédiaire de puits dirigés vers des installations permettant de le traiter et de la transformer.  

De quelles régions du monde provient le pétrole importé en France ?  

  • Afrique 37.1% ;
  • Pays de l’ex-URSS 22.7% ;  
  • Moyen-Orient 14.7% ;
  • Mer du Nord 10.3% ;
  • Autres 15.2 %.2

Le gaz

Formé lui aussi sur plusieurs millions d’années, le gaz naturel provient également de la décomposition de plantes et d’organismes microscopiques vivants. On trouve du gaz dans les sous-sols terrestres ou marins. Pour l’extraire, il est nécessaire de réaliser un forage qui permet de le faire remonter à la surface terrestre.

De quels pays provient le gaz naturel importé en France ?  

  • Norvège 36% ;  
  • Russie 17%
  • Pays-Bas 8% ;  
  • Algérie 8% ;  
  • Nigeria 7% ;
  • Qatar 2%.3

Le charbon

Le charbon est une ressource créée à partir de restes végétaux qui, avec le temps, se chargent en carbone. L’exploitation du charbon se fait grâce à son extraction de mines, qui peuvent être souterraines ou non.  

De quels pays provient le charbon importé en France ?  

  • Australie 26.9% ;
  • Etats Unis 13.7% ;
  • Colombie 10.9% ;
  • Afrique du sud 5.9%.4

L’uranium

L’uranium est le composant qui permet d’alimenter les réacteurs nucléaires, qui produisent de l’électricité. Contrairement aux autres ressources évoquées ici, il ne s’agit pas d’une ressource fossile. Pour l’extraire de l’écorce terrestre, il est nécessaire d’employer des procédés chimiques qui permettent de le séparer du minerai dans lequel il est contenu.  

De quels pays provient l’uranium importé en France ?  

  • Kazakhstan : 27 748 tonnes (soit 20,1 %) ;
  • Australie : 25 804 (18,7 %) ;
  • Niger : 24 787 (17,9 %) ;
  • Ouzbékistan : 22 197 (16,1 %).5

Quand aura lieu l’épuisement des ressources non renouvelables ?

Malgré les avancées scientifiques et technologiques, il est difficile de prévoir, avec exactitude, des dates auxquelles des pénuries de ces ressources pourraient intervenir. Principalement parce que nos connaissances des différents gisements existants restent limitées à une partie superficielle de la croûte terrestre. En revanche, une chose est sûre : les ressources se raréfient. L’intensité de notre consommation énergétique amènera donc très probablement à des pénuries ou à un épuisement des ressources, plus ou moins lointains.

Qu’est-ce que le “jour du dépassement” ?  

Calculé par l’ONG Global Footprint Network, le “jour du dépassement” correspond à la date de l’année à partir de laquelle l’humanité a consommé toutes les ressources que la Terre est capable de reconstituer en un an. En 2022, cette date tombait le 28 juillet, contre le 1er novembre pour l’année 2000. À partir de ce “jour du dépassement”, nous puisons dans les réserves non renouvelables de la Terre, et ce, de manière irréversible. Parce qu’il fait l’objet de nombreux échos dans les médias, le “jour du dépassement” apparaît comme un événement qui permet d’éveiller les consciences sur cette problématique.  

Quelles solutions face à l’épuisement des ressources non renouvelables ?

L’épuisement des ressources ne peut être contré qu’en modifiant les modes de productions et de consommation de l’énergie, et ce, à toutes les échelles (États, industries, entreprises, particuliers…). C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la transition énergétique. Pour y parvenir, il convient de s’appuyer sur différents leviers que sont :  

  • les énergies renouvelables : leur déploiement nous permettrait de profiter de leurs nombreux avantages (elles sont illimitées, gratuites, produites localement, ont un impact réduit sur l’environnement…).  
  • l’efficacité énergétique : en optant pour des équipements et des appareils moins économes en énergie, il est possible d’améliorer la performance énergétique des bâtiments.
  • la sobriété énergétique : elle implique quant à elle une modification des comportements pour parvenir à réduire sa consommation d’énergie (réparer les objets plutôt que de les jeter, avoir une alimentation plus végétale ou une mobilité moins polluante…).

Quelles sont les ressources naturelles qui s'épuisent ?

Dans le domaine de l’énergie, les ressources naturelles qui s’épuisent sont des combustibles fossiles ou des minerais, comme : le gaz ; le pétrole ; le charbon ; l’uranium (qui sert à produire l’énergie nucléaire).

Quelle est l'origine de l'épuisement des ressources non renouvelables ?

L’épuisement des ressources non renouvelables, et plus précisément des combustibles, est dû au fait que nous les consommons plus vite qu’elles ne se régénèrent. C’est ainsi que certaines ressources se raréfient, dans un contexte où les énergies fossiles représentent 81 % de la consommation mondiale d’énergie primaire.

Quelles sont les ressources naturelles qui s'épuisent ?

Dans le domaine de l’énergie, les ressources naturelles qui s’épuisent sont des combustibles fossiles ou des minerais, comme : le gaz ; le pétrole ; le charbon ; l’uranium (qui sert à produire l’énergie nucléaire).

Quelle est l'origine de l'épuisement des ressources non renouvelables ?

L’épuisement des ressources non renouvelables, et plus précisément des combustibles, est dû au fait que nous les consommons plus vite qu’elles ne se régénèrent. C’est ainsi que certaines ressources se raréfient, dans un contexte où les énergies fossiles représentent 81 % de la consommation mondiale d’énergie primaire.

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la