Profitez de 50 € offerts* sur nos offres électricité verte avec le code 50BIENVENUE ! Cliquez sur ce bandeau pour en profiter

Heures creuses : à privilégier sans modération

Pour faire face aux pics de consommation électrique à l’échelle nationale, un système d’heures « creuses » a été créé, avec un intérêt tout particulier pour les personnes possédant un chauffage ou un chauffe-eau électrique. Installez-vous, on vous explique tout.

Qui dit heures « creuses », dit heures « pleines » : mais de quoi parle-t-on ?

Au cours d’une même journée, notre consommation électrique varie. Lorsque vous dormez ou que vous n’êtes pas à la maison, elle baisse : ce sont les heures creuses. Mais, à la sortie des bureaux par exemple, vers 18 heures, elle augmente : ce sont les heures pleines. Eh oui, le soir nous sommes des millions à nous dorloter, bien au chaud, devant notre série ou notre émission favorite (si, si, vous aussi). Et pour que votre épisode ne soit pas interrompu, il est parfois nécessaire de mettre en route des centrales supplémentaires, parfois très polluantes, ce qui entraîne une hausse des émissions de CO2.  

Pendant les heures creuses, on paie moins cher, correct ?

Vous l’aurez compris, faire fonctionner son lave-linge la nuit plutôt qu’à 19 heures, limite l’impact négatif sur l’environnement 🌈. En bonus, pour nous inciter à être « consom’acteur » – comme on aime à dire chez Alterna énergie – les fournisseurs d’électricité proposent des tarifs préférentiels pendant ces plages horaires. Mais il faut pour cela souscrire à une offre spéciale Heures creuses.

Un lave-vaisselle programmé à 6h17 du matin pour une durée d’1h32 : 100% heures creuses ?

Ça dépend du lieu (ouf, ce n’était pas le début d’un problème de maths 🤓). Pour équilibrer la consommation électrique nationale, les périodes concernées ne sont pas exactement les mêmes en fonction des régions. Sinon, nous risquerions de former un autre pic de consommation électrique (oups). Mais il y a toujours 8 heures creuses sur une journée de 24 heures. Il peut s’agir de plusieurs plages qui ne sont pas consécutives. Pour savoir comment ça se passe chez vous, rendez-vous sur le site d’Enedis si vous avez un compteur standard (lien : https://www.enedis.fr/heures-creuses). Avec un compteur Linky, demandez directement le calendrier à votre fournisseur.

Alors, go pour un contrat heures creuses ?

Stop ! Si vous sautez le pas, vous allez pouvoir faire des économies sur le volet « fourniture » de votre facture, mais pas sur l’abonnement, qui augmente. Pour compenser cette hausse, il vous faut donc utiliser suffisamment d’électricité (voilà, nous y sommes au problème de maths 😉). Ce type de contrat convient parfaitement aux gros consommateurs : passionnés de lessives, familles, logements de plus de 80 m2... Attention, le chauffage est l’usage le plus énergivore ; s’il fonctionne au gaz, vous n’avez pas d’intérêt à souscrire à une offre spéciale « heures creuses ». Mais il est toujours temps d’être « consom’acteur » en programmant son sèche-linge en dehors des heures de pic de consommation, surtout l’hiver !

À lire aussi sur le même sujet : « TOP 20 des écogestes de l’hiver »

Pour faire face aux pics de consommation électrique à l’échelle nationale, un système d’heures « creuses » a été créé, avec un intérêt tout particulier pour les personnes possédant un chauffage ou un chauffe-eau électrique. Installez-vous, on vous explique tout.

Qui dit heures « creuses », dit heures « pleines » : mais de quoi parle-t-on ?

Au cours d’une même journée, notre consommation électrique varie. Lorsque vous dormez ou que vous n’êtes pas à la maison, elle baisse : ce sont les heures creuses. Mais, à la sortie des bureaux par exemple, vers 18 heures, elle augmente : ce sont les heures pleines. Eh oui, le soir nous sommes des millions à nous dorloter, bien au chaud, devant notre série ou notre émission favorite (si, si, vous aussi). Et pour que votre épisode ne soit pas interrompu, il est parfois nécessaire de mettre en route des centrales supplémentaires, parfois très polluantes, ce qui entraîne une hausse des émissions de CO2.  

Pendant les heures creuses, on paie moins cher, correct ?

Vous l’aurez compris, faire fonctionner son lave-linge la nuit plutôt qu’à 19 heures, limite l’impact négatif sur l’environnement 🌈. En bonus, pour nous inciter à être « consom’acteur » – comme on aime à dire chez Alterna énergie – les fournisseurs d’électricité proposent des tarifs préférentiels pendant ces plages horaires. Mais il faut pour cela souscrire à une offre spéciale Heures creuses.

Un lave-vaisselle programmé à 6h17 du matin pour une durée d’1h32 : 100% heures creuses ?

Ça dépend du lieu (ouf, ce n’était pas le début d’un problème de maths 🤓). Pour équilibrer la consommation électrique nationale, les périodes concernées ne sont pas exactement les mêmes en fonction des régions. Sinon, nous risquerions de former un autre pic de consommation électrique (oups). Mais il y a toujours 8 heures creuses sur une journée de 24 heures. Il peut s’agir de plusieurs plages qui ne sont pas consécutives. Pour savoir comment ça se passe chez vous, rendez-vous sur le site d’Enedis si vous avez un compteur standard (lien : https://www.enedis.fr/heures-creuses). Avec un compteur Linky, demandez directement le calendrier à votre fournisseur.

Alors, go pour un contrat heures creuses ?

Stop ! Si vous sautez le pas, vous allez pouvoir faire des économies sur le volet « fourniture » de votre facture, mais pas sur l’abonnement, qui augmente. Pour compenser cette hausse, il vous faut donc utiliser suffisamment d’électricité (voilà, nous y sommes au problème de maths 😉). Ce type de contrat convient parfaitement aux gros consommateurs : passionnés de lessives, familles, logements de plus de 80 m2... Attention, le chauffage est l’usage le plus énergivore ; s’il fonctionne au gaz, vous n’avez pas d’intérêt à souscrire à une offre spéciale « heures creuses ». Mais il est toujours temps d’être « consom’acteur » en programmant son sèche-linge en dehors des heures de pic de consommation, surtout l’hiver !

À lire aussi sur le même sujet : « TOP 20 des écogestes de l’hiver »

Articles récents

Voir tous les articles