HomeBlog RésidentsSobriété énergétique et économies d'énergieLe B.A.-BA de l'énergie

Transition bas carbone : quels sont les enjeux ?

La transition bas carbone est un processus de réduction des émissions de gaz à effet de serre, visant à lutter contre le réchauffement climatique. Alors, quels sont les objectifs visés par la France en la matière ? Quelles sont les solutions permettant d’atteindre la décarbonation ? C’est ce qu’Alterna énergie vous propose de découvrir dans cet article.

Quels sont les enjeux de la décarbonation ?

Un défi principalement environnemental

La décarbonation consiste à réduire les consommations d’énergies émettrices de gaz à effet de serre que constituent les combustibles fossiles (pétrole, charbon et gaz). Son objectif principal est donc environnemental : la transition bas carbone permet ainsi de limiter le réchauffement climatique et ses effets.

Changement climatique : les chiffres clés[1]

  • Entre 1850 et 2020, les températures mondiales ont augmenté de + 1,1 %.
  • Les émissions de CO₂ fossiles mondiales ont augmenté de + 68 % entre 1990 et 2019.
  • Le niveau moyen des mers s’est élevé de + 9 cm entre 1993 et 2019.
  • En France, les émissions de gaz à effet de serre proviennent principalement des secteurs du transport (30 %), du résidentiel-tertiaire (15 %), de l’industrie manufacturière et construction (11%).

De multiples enjeux : santé, sécurité énergétique…

Outre les bénéfices sur l’environnement, la réduction des émissions de gaz à effet de serre peut aussi assurer de :

  • Répondre à des problématiques de santé publique (réduire les effets néfastes de la pollution de l’air sur la santé, par exemple) ;
  • Renforcer la sécurité énergétique des pays (réduire la dépendance énergétique, renforcer la coopération entre les pays, limiter les tensions géopolitiques…) ;
  • Réduire les coûts liés à l’énergie(réduire la facture énergétique des ménages, des entreprises, des collectivités…) ;
  • Favoriser l’innovation et la recherche (développer de nouvelles solutions pour produire, consommer ou stocker l’énergie…) ;
  • Soutenir la compétitivité des entreprises (créer de nouveaux emplois et de nouvelles opportunités économiques…).

Transition bas carbone : quels sont les objectifs de la France ?

Avec sa Stratégie nationale bas carbone(SNBC), la France entend réduire l’empreinte carbone collective afin de viser la neutralité carbone à l’horizon 2050. Un changement profond de nos manières de produire et de consommer est donc indispensable pour réussir cette transition énergétique bas carbone. Tous les domaines sont alors concernés :

  • Transports ;
  • Bâtiment ;
  • Agriculture ;
  • Industrie ;
  • Production d’énergie ;
  • Forêt-Bois ;
  • Déchet…

Comment atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 ?

Pour la France, l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050 implique notamment de :

  • viser l’efficacité énergétique ;
  • développer la sobriété énergétique;
  • miser sur les énergies renouvelables ;
  • sécuriser les puits de carbone.   

Viser l’efficacité énergétique

L’efficacité énergétique constitue le point de départ de toute stratégie de décarbonation. Elle désigne la capacité des équipements et des bâtiments à être performants sur le plan énergétique. Elle permet ainsi de consommer moins, pour un même usage, et donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Dans n’importe quel type de bâtiment, on peut viser plus d’efficacité énergétique avec :

  • des travaux d’amélioration del’isolation thermique ;
  • l’installation d’équipements performants sur le plan énergétique (pour le chauffage, la ventilation, l’électroménager…).

Un exemple de mesure pour favoriser l’efficacité énergétique

Avec la loi Climat et Résilience du 22 août2021[2], les logements à forte consommation énergétique, aussi appelés “passoires thermiques”, sont interdits à la location.

Développer la sobriété énergétique

Autre notion incontournable de la transition bas carbone : la sobriété énergétique. Il s’agit d’une approche visant à réduire, de manière volontaire, la consommation d’énergie, sans compromettre son confort et sa qualité de vie. Elle implique de se passer de toute consommation qui pourrait être superflue. À la clé, des économies d’énergie, mais également une réduction des émissions de gaz à effet de serre qui y sont associées.

Dans tous les secteurs, on peut viser plus de sobriété énergétique, en misant sur :

  • les écogestes (exemple : réduireson chauffage à 19°, éteindre l’éclairage si la lumière naturelle est satisfaisante);
  • les modes de mobilité douce(exemple : privilégier le train plutôt que l’avion) ;
  • le recyclage (exemple : donner une seconde vie à un produit)...

Un exemple de mesure pour la sobriété énergétique

Avec le plan de sobriété énergétique du 6octobre 2022[3], le gouvernement a appelé à une mobilisation générale pour consommer moins d’énergie dans tous les bâtiments français.

Miser sur les énergies renouvelables

L’exploitation et la consommation d’énergies fossiles (pétrole, gaz et pétrole) génèrent des rejets de gaz carboniques dans l’atmosphère. Pour limiter leur impact sur l’effet de serre et le dérèglement climatique, le développement des énergies renouvelables est incontournable. En effet, ces énergies, disponibles en très grandes quantités, ont aussi l’avantage d’émettre peu (voire aucun, pour certaines) de gaz à effet de serre. L’objectif est donc de les intégrer au maximum dans le mix énergétique.

Les solutions à énergie renouvelable sont aujourd’hui nombreuses et peuvent être utilisées dans le secteur résidentiel ou dans certains domaines d’activité :

  • les panneaux photovoltaïquesinstallés sur les toitures, des serres ou des ombrières de parking permettentde produire de l’électricité ;
  • les chaudières biomasses peuvent chauffer les logements ou servir dans les procédés de fabrication industriels ;
  • les pompes à chaleur servent à produire de la chaleur ou, dans certains cas, à rafraîchir un bâtiment.

Un exemple de mesure pour développer les énergies renouvelables

Pour favoriser le développement des solutions à énergie renouvelable et faciliter leur achat, l’État a mis en place différentes aides financières :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • le dispositif des CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) ;
  • l’écoprêt à taux zéro ;
  • la prime à l’autoconsommation…

Sécuriser les puits de carbone

Pour le Parlement européen, “la neutralité carbone implique un équilibre entre les émissions de carbone et l'absorption du carbone de l'atmosphère par les puits de carbone”[4].En effet, certains écosystèmes, comme les sols, les océans ou les forêts, ont la capacité de capturer certaines quantités de CO₂, grâce au phénomène de la photosynthèse. Ces “puits de carbone” constituent ainsi une autre solution pour limiter la concentration de dioxydes de carbone dans l’atmosphère.

Ainsi, la sécurisation des puits de carbone repose notamment sur :

  • l’accélération de la croissancedes forêts ;
  • la gestion durable des forêts ;
  • la lutte contre la déforestation…

FAQ

Qu'est-ce que la transition bas carbone ?

Le terme “transition bas carbone” désigne l’ensemble des transformations nécessaires et des solutions mises en place pour réduire les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à atteindre la neutralité carbone. La France s’est engagée dans une Stratégie nationale bas carbone pour parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2050.

Pourquoi le bas carbone ?

La mise en place d’une stratégie nationale bas carbone permet de répondre aux enjeux climatiques et environnementaux. La décarbonation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre permettent ainsi de lutter contre le réchauffement climatique.

Qu'est-ce que la transition bas carbone ?

Le terme “transition bas carbone” désigne l’ensemble des transformations nécessaires et des solutions mises en place pour réduire les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à atteindre la neutralité carbone. La France s’est engagée dans une Stratégie nationale bas carbone pour parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2050.

Pourquoi le bas carbone ?

La mise en place d’une stratégie nationale bas carbone permet de répondre aux enjeux climatiques et environnementaux. La décarbonation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre permettent ainsi de lutter contre le réchauffement climatique.

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Sources

[1] Données clés | Chiffres clés du climat2022

[2] LOI n° 2021-1104 du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face àses effets (1) - Légifrance

[3] Plan de sobriété énergétique

[4] Qu'est-ce que la neutralité carbone et comment l'atteindre d'ici 2050 ? | Actualité | Parlement européen

Pour aller plus loin

Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

Au programme : conseils pour vos économies d'énergie, sobriété énergétique, éco-gestes, actions concrètes et locales sur la transition énergétique dans les territoires …

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
L'énergie est notre avenir, économisons-la
L'énergie est notre avenir, économisons-la
* -22 % sur le prix du kWh hors taxes et contributions garanti pendant 12 mois.